CALIBAN : Gravity

CD_Caliban_gravity

Caliban, c’est le nom d’un personnage assez monstrueux de Shakespeare. Mais c’est aussi un combo allemand de metalcore oeuvrant depuis maintenant 19 ans dans le genre sans jamais avoir baissé les bras, et en y amenant juste quand il le fallait suffisamment de « fraîcheur » pour ne pas lasser un auditoire certes dévoué à sa cause mais qui a de nombreuses opportunités d’aller voir ailleurs. La fraîcheur évoquée plus haut, c’est en fait la partie mélodique souvent développée dans le genre mais ici parfaitement maîtrisée car présentant un dosage parfait. Car Caliban a bien compris que si la mélodie permet d’accrocher l’oreille, ceux qui ont l’audace de mettre leurs disques sur la platine viennent surtout y chercher un bon coup de pied au cul metalcore. Alors oui, on a des chœurs, oui, quelques soli viennent s’incruster, oui,, on va même trouver une voix féminine surprenante, mais le groupe se concentre surtout sur ses riffs et ses rythmiques, rarement originales certes, mais toujours efficaces. De fait, les ambiances sortent un peu du cadre sur ce nouvel album qui recentre vraiment son attention sur la reconquête des fans du genre. Et y parvient plutôt bien malgré une redondance des chœurs un peu lourde à la longue. En fin de parcours, on sera heureux de découvrir deux remix electro : une « Mein schwarzes herz » limite meilleure que l’originale, et une « Paralized » un peu gênante mais qui donne au moins envie de réécouter l’originale. Dans l’ensemble, « Gravity » est donc plutôt très réussi et parvient à (re)susciter l’intérêt d’un fan de gros son avec une recette assez classique.

Paroles de l’album

Site officiel

Caliban : Paralyzed

Related Posts

  • 10000
    Tiens, un disque de metalcore ! Ça faisait longtemps ! Unearth, je m'en rappelle surtout de par son "The Oncoming Storm" d'il y a quelques années, réussite du genre, classique mais efficace. Autant dire que le plutôt mauvais "Watch it burn" qui ouvre ce sixième album me laisse songeur. D'autant…
  • 10000
    Dans le domaine du metalcore, il est de plus en plus rare qu'une formation se distingue des autres, de quelque manière que ce soit. Il existe effectivement beaucoup de bonnes formations, mais il est tout aussi facile d'apprécier leur musique que de les confondre. Narziss, lui, est allemand, et a…
  • 10000
    Depuis 5 albums, les suédois de Raunchy ne m'ont jamais déçu. Et pourtant, ils auraient pu : leur truc à eux, c'est de mélanger les différents sous-genre du metal, et d'essayer d'en garder le meilleur. Ainsi, on trouvera dans chaque album du combo du thrash, du death mélodique, du metal…
  • 10000
    Je suis Raunchy depuis ses débuts, et le groupe s'est petit à petit fait une place dans mes colonnes à cd, passant d'un metalcore assez classique à une musique hybride en constante évolution, même si toujours assez gentille. Je ne m'attendais donc à rien de particulier en mettant ce disque…
  • 10000
    Hell Within est un quintette américain œuvrant dans un metalcore "mi-Slayer mi-Hatebreed, brutal, technique et abrasif" dixit la bio officielle Tout ce qu'il y a de plus classique ces derniers temps, me direz-vous. Et bien non, et là je me fais un plaisir de contredire la biographie beaucoup trop réductrice…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *