CALIBAN : Zeitgeister

Vous le savez, j’adore les reprises. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que « Zeitgeister « , le nouvel album des héros metalcore de Caliban, est le premier à être interprété dans leur langue maternelle. Et pourquoi ? Parce que Caliban a fait une reprise de Rammstein et s’est rendu compte que finalement, c’était cool de chanter en allemand. Et puis, bon, il s’est peut-être dit aussi qu’avec son expérience et sa fanbase, il n’avait pas trop à craindre un revirement de la part de ses fans. Il faut dire que Caliban a toujours été doué pour composer un metalcore brutal, efficace et mélodique. Bon, et puis en fait, ok, il avait déjà bien tâté le terrain par le passé, puisqu’il proposait un titre en allemand sur chaque album. Mais passer le cap du tout germain, c’est autre chose. Pourtant, à l’écoute de ce douzième album, on se rend vite compte que l’importance de la langue est toute relative. Si on se penchait un peu plus sur les textes et qu’on les traduisait, je suis même sûr qu’on se rendrait compte que ceux-ci y gagnent en qualité, puisqu’il est quand même plus simple de penser, écrire et rimer dans sa propre langue. Enfin, je fais le malin, et pour ma part, j’ai toujours beaucoup de mal à découvrir du chant francophone sur un disque. Pour la simple et bonne raison qu’en comprenant les textes, on s’y attarde plus, et on perçoit plus leurs faiblesses s’il y a lieu. Mais je ne pige que très peu la langue de Goethe, et donc je peux me concentrer pleinement sur la musique ici. Et heureusement, la puissance de feu du combo n’est aucunement à remettre en cause après autant d’années de service. Riffs rouleaux compresseurs, parties thrashcore, guitares heavy en arrière-plan, refrains chantés, tout y est, rien ne manque. On connaît déjà tout ça, mais on s’y laisse encore prendre quand c’est si bien fait. Même si en si peu de temps, le groupe assure vraiment le show, on aurait peut-être préféré en avoir un peu plus, certes, mais allez, c’est le format du moment, la grosse demi-heure, alors on leur pardonne, d’autant plus qu’on finit en beauté avec une « nICHts » subtile et puissante.

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Caliban, c'est le nom d'un personnage assez monstrueux de Shakespeare. Mais c'est aussi un combo allemand de metalcore oeuvrant depuis maintenant 19 ans dans le genre sans jamais avoir baissé les bras, et en y amenant juste quand il le fallait suffisamment de « fraîcheur » pour ne pas lasser un auditoire…
    Tags: caliban, y, a, on, c'est, bien, metalcore, album, se, toujours
  • 10000
    Les allemands de Heaven Shall Burn se sont tus trois ans durant avant de nous offrir ce neuvième album. Bon, à vrai dire, si je les ai souvent croisé au tout début des années 2000, c'était le plus souvent accompagnés (les splits avec Fall Of Serenity et Caliban), et je…
    Tags: plus, a, c'est, bien, toujours, caliban, se, album, metal, thrashcore
  • 10000
    Mine de rien, Architects affiche une belle longévité. Actif depuis 2004, le groupe de metalcore anglais en est aujourd’hui à son neuvième album studio. On pourra y voir la raison d’un léger virement de bord sur ce nouvel opus, globalement plus mélodique (particulièrement pour la voix) et plus varié, riche…
    Tags: plus, on, bien, ne, a, se, toujours, y, metalcore, metal
  • 10000
    J’ai failli vous affirmer fièrement que ce groupe allemand, je le connaissais déjà, pour avoir chroniqué une de leurs premières œuvres en 2007, quand ils faisaient encore dans le metalcore. Il faut dire que ce ne serait pas la première fois qu’on assisterait à un glissement progressif vers un style…
    Tags: on, plus, se, metal, a, ne, album, metalcore, amour, fort
  • 10000
    Ok, je suis légèrement à la bourre pour celui-ci. Pour ma défense, je n'étais pas sûr de le publier. Pourquoi ? Parce que, si je le trouve plutôt très bien ficelé, il y a également ici quelque chose de très poppy, d'un peu convenu qui me dérange. Pour être clair, Noija…
    Tags: plus, a, bien, metal, c'est, ne, album, fort, y, metalcore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.