LITTLE SIMZ : Stillness in wonderland

Sorti en digital fin 2016, « Stillness in wonderland » a du attendre ce début d’année 2017 pour bénéficier d’une sortie physique ; que voulez-vous, le format n’a plus le vent en poupe. Mais en tout cas, cette deuxième exploitation m’oblige à sortir de ma zone de confort pour vous parler d’un disque original et créatif, mais assez éloigné de ce que je vous présente habituellement. Bon, attention, je ne suis pas en train de vous dire que grâce à moi vous allez découvrir une pépite brute. Parce que, bon, il est possible qu’un ou deux musiciens amateurs comme Kendrick Lamar ou Jay Z aient déjà jeté leur dévolu sur l’artiste. Forte de ses petits parrainages, Little Simz sort un deuxième album inspiré et inspirant, qui conjugue plein d’influences de djeuns ; le hip-hop d’abord, mais aussi l’electro, le R&B, le reggae dancehall. La jeune femme y ajoute un peu de jazz, comme ça, pour le fun. Le tout, vous l’avez saisi, aboutit à des titres élastiques, aussi bien vocalement qu’instrumentalement. « LMPD » en est certes un exemple, mais on pourrait espérer mieux pour un titre introductif : erreur stratégique. L’interlude qui suit, beaucoup plus expérimentale, nous fait entrer au coeur du sujet. « Doorways + trust issues », hip-hop jazzy, rassure et convainc : c’est parti. Coloré et fantasque, cuivré, urbain et cosmopolite, l’univers de Little Simz est frais, indéniablement. Est-ce que le fait que ce soit une fille qui tienne la baguette y change quelque chose ? Pas sûr. Quelle importance d’abord ? Ici, on est assez déconnecté des habitudes du genre, des lieux communs musicaux pour que le sexisme s’efface de lui-même : exit les barrières, on est au « Wonderland » ! Et si toutes les étapes de ce voyage ne sont pas mémorables, l’ensemble est vraiment dépaysant et sympathique !

Paroles de l’album

Site officiel

Little Simz : Picture perfect

Little Simz : Stillness in wonderland

Related Posts

  • 10000
    C'est de plus en plus rare que je m'aventure en territoire rap us. Un peu par flemme de chercher, et pas mal par difficulté à trouver un univers original qui me tire de la torpeur où une horde de formations uniformisées m'ont plongé. Je ne vais pas vous dire que…
  • 10000
    Le duo le plus frappé du continent africain daigne descendre de son trône de chtarbitude pour se mêler à la plèbe, et l'abreuver de hip hop electro fusion inventif, sale et tellement personnel. Oui, mais. Die Antwoord a vu ces derniers mois, ces dernières années, d'autres que lui arpenter les…
  • 10000
    Eh oui, moi aussi j'ai craqué. Mais bon, en même temps, comment résister ? Trois têtes chercheuses de la musique qui s'unissent sur l'un des labels qui transpire le plus la créativité débridée pour proposer une musique forcément hybride entre hip hop, pop et rock fusion... De quoi donner le tournis…
  • 10000
    Occuppant une place à part dans le milieu hip-hop indé américain, autant par sa propension à proposer des pièces instrumentales assez tordues, porteuses de guerres intestines entre plusieurs genres musicaux affectionnés par l'artiste (jazz, abstract hip-hop, electro, rock indé), que par un phrasé pouvant s'avérer cool, chanté ou d'une rapidité…
  • 10000
    Fans de hip hop indépendant US, restez connectés. Loin des Puff, Eminem ou Snoop, le barbu Sage Francis rencontre Joe Beats pour ce premier essai largement transformé de leur entité Non Prophets. Groovy et sombre, l'art du duo se rapproche parfois de De La Soul ou de séances de slam…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *