GANGSTAGRASS : Broken hearts and stolen money

gangstagrass

Voilà. C’est ça. C’est pour ce genre de disque que je continue à fureter le web et à me passionner pour la musique. Les trucs bizarres, les mixtures improbables, le grand n’importe-nawak musical m’ont toujours attiré comme une mouche à, mmh, miel ? Aujourd’hui, le hip-hop rencontre le bluegrass, le sud profond des états-unis. Alors oui, les rapprochements avaient déjà eu lieu, notamment grâce à Buck 65, mais là, on y est en plein. Pas de sampling, ou si peu, les deux parties se laissent la parole, sans que l’une soit forcément le faire-valoir de l’autre. De vrais musiciens et euh, des mc’s pas si mauvais que ça, même si parfois largement inspirés de grands frères plus connus (sur « Get down get up » par exemple, on croirait entendre Busdriver…). Ok, tout ce petit monde a été rassemblé par un producteur, et pas par l’opération du St Esprit (le « groupe » est originaire de New York, pas de la bible belt…). Mais ce qui compte à la fin, c’est le résultat, non ? Fun, sautillant, vraiment très bien dosé (même si j’aurai pu me passer des parties de chant féminin plus classique qui émaillent le disque et cassent son rythme et sa rugosité), « Broken Hearts and stolen money » remplit ses promesses et, s’il ne s’impose pas comme un disque exceptionnel, reste une jolie découverte pour les amateurs d’originalité.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    A la base énième groupe de folk roots américain énergique (comprenez ; empreint d'éléments bluegrass et hillbilly et au rythme flirtant avec le punk), Trampled By Turtles a levé le pied depuis quelques temps et nous présente aujourd'hui un septième album plus apaisé mais pas moins inspiré. C'est que le…
  • 10000
    Redneck rap ? Ploucky groove ? mais qu’est-ce que c’est que ça ? Et d’où ça vient ? Le Canada ? Celui près des U.S.A. ? Nooon…Les hurleuses des charts ont laissé passer ça ? Et donc voilà : proche d’Everlast, un peu plus expérimental, country et underground, Buck 65…
  • 10000
    J'avais laissé le hip-hop de Buck 65 au bord d'une route balayée par la poussière dans un trou paumé des USA, à quelques pas d'un café miteux principalement fréquenté par quelques rednecks qui viennent y taper le carton. 2007 voit donc le retour de notre homme aux affaires. Et le…
  • 10000
    Yelawolf est un mc made in Alabama, influencé à la fois par le rap ricain et par ses racines country / folk / rock, dont il n'hésite pas à jouer. Un peu comme Buck 65, oui, mais avec un profil sensiblement moins indé. Autre info importante, le tatoué est soutenu…
  • 10000
    Doomgrass. Ben oui, doom + bluegrass, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise, moi ? Oui, il fallait bien être américain pour y penser. Nocturnal Poisoning est donc un combo du pays de l'oncle Sam, mais pas mené par des musiciens bluegrass flairant la bonne affaire. Le bonhomme derrière…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *