WILL SAMSON & HEIMER : Animal hands

willsamsonheimer

Will Samson est un musicien anglais, plutôt branché musique contemplative, et ayant à ce jour sorti deux albums solo dans une relative confidentialité. Heimer, lui, est allemand et navigue dans un océan de bits. Amis de longue dates, ils font se rejoindre leur univers sur cette première collaboration en duo. Rejoindre ? Pas vraiment. Car si le résultat doit tenir des deux univers, il est également plus intéressant, de ce que j’ai pu écouter de chaque partie. Ces « mains d’animaux » dépeintes en musique doivent plus ressembler à de délicats coussinets qu’à de redoutables griffes, étant donné la teneur générale de ce disque. Les neufs titres ici présents donnent l’impression d’évoluer dans un champ de coton et sous une lumière irréelle, bleue turquoise lardée d’orange pétillant. Pas toujours exceptionnel, mais souvent beau et hypnotique, « Animal hands » tire son épingle du jeu par l’expérience et la maîtrise de ses auteurs, dont la complicité est palpable, évidente. Sorte de pop indé bâtie uniquement sur de l’électro, et avec une logique chaotique, presque psychédélique, il se pose comme alternative plus créative et expérimentale à une électro-pop souvent trop formatée. A écouter plusieurs fois pour en apprécier les subtilités.

Site officiel (Will Samson)

Site officiel (Heimer)

Related Posts

  • 10000
    Troisième album pour cet autrichien, et premier sur Ninja Tune ; maintenant vous savez pourquoi je me retrouve à écouter « Joined ends ». Oh, je sais, le label n'a plus depuis quelques temps la même aura de dénicheur de talents, de défricheur de la musique électronique. Mais il a quand même bien…
  • 10000
    Ayant lu ça et là pas mal de bien du premier opus des aventures de l'anglais Daniel Woolhouse, je me suis dit que je pourrais rattrapper mon retard à l'allumage avec ce deuxième album sobrement intitulé "Songs". On m'a présenté la chose comme de l'electronica soul, ce qui m'évoquait jusque-là...…
  • 10000
    En matière de créativité débridée, j'aime à dire que le metal est roi. Mais je dois reconnaître que la musique électronique n'est pas en reste. S'il était encore besoin de le prouver, le français Koudlam débarque aujourd'hui avec un "Benidorm dream" mi-goguenard, mi-flippant, mi-comateux (3 demis, ouais, j'vous avais prévenu…
  • 10000
    Entre la Suède et le Danemark, un trio mixte sort en toute discrétion son deuxième album, sur un label très discret lui aussi (Boogiepost recordings, inconnu pour moi). Si aujourd'hui je vous parle de ce trio, si j'expose à vos tympans délicats sa musique, c'est bien entendu qu'il y a…
  • 10000
    Certaines personnes ont un sens de l'à-propos assez impressionnant. D'autres, moins. Anton Kaldal Ágústsson est soit bourré d'humour, soit dans la deuxième catégorie. Son bébé, Tonik Ensemble, porte assez mal son nom. Entre electronica, ambient, house, electro-pop, trip hop et pop indé, celui-ci navigue en eaux calmes, loin des geysers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *