THE PINES : Above the prairie

thepines_above

Avec ce nom qui ferait fantasmer nos (hum) grands comiques nationaux tant il est promesse de jeux de mots truculents, The Pines pourrait être perçu comme un groupe comme un groupe de petits rigolos, ou juste un groupe à éviter. Ce serait dommage, car ces américains ont développé depuis leurs débuts un compromis vraiment passionnant et beau entre indie rock et folk rock / americana. Sans surprise, ce nouvel album (le cinquième pour être précis) reprend les ingrédients connus et les réarrange afin de proposer une sauce toujours aussi succulente. « Aerial oceans » introduit l’album de façon très classique et classieuse, et c’est parti pour 41 minutes de douceur non dénuées de (petites) surprises. On pourra citer l’intermède instrumental « Lost nation » et ses accents électro, « Here » et ses faux airs de gospel country, et le très particulier final « Time dreams » qui mélange spoken word, folk, world music et pop progressive. Et mis à part cette dernière qui a tendance à s’étirer un peu trop, cet album présente assez de qualités pour vous faire chavirer. On pourrait le comparer à un Logh né aux USA, mais ça resterait obscur pour la plupart d’entre-vous. Alors vous n’avez pas vraiment d’autre alternative ; il vous faudra l’écouter !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Peu de chances que vous ayez déjà entendu parler de Palodine, obscur groupe américain proposant une musique au croisement du blues rock, de l'americana et de la folk. Pourtant, si vous avez dans votre discothèque personnelle un disque de fin de carrière de Sixteen Horsepower, ou mieux, de Woven Hand,…
  • 10000
    Sextet pop indé suédois, Logh produit avec « North » son 4e album. Douce et mélancolique, se parant à l'occasion de nappes post rock, la musique du groupe m'avait déjà séduit dans le passé. Pour tout dire, elle ne m'avait jamais déçu. A priori, l'écoute des 10 titres de cette nouvelle offrande…
  • 10000
    Matt Bauer, c'est un nom qui me parle un peu. Bon, je ne vais pas non plus vous bourrer le mou, je ne suis pas spécialiste de son œuvre, mais je sais qu'il est assez grand, chauve, barbu, et qu'il peut être classé dans la catégorie folk. Tout ça, je…
  • 10000
    C'est un nom de groupe bien singulier que celui-ci. Mais en fait, ce groupe américain ne l'a pas inventé : il s'agit du nom d'une série western des années 50-60. Et c'est assez révélateur du genre musical développé ici. Un compromis entre folk rock, rock indé énergique et americana. Ah, et,…
  • 10000
    Bon, autant vous prévenir tout de suite. « Axis Mundi », c'est l'histoire d'une tragédie. Celle de son auteur, David Lamb, atteint d'une leucémie incurable lors de sa conception, et depuis décédé. On comprendra alors que ce disque ne respire pas forcément la joie et évoque plus le crépuscule que les parties…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *