FIXPEN SILL : Edelweiss

fixpen-sill-edelweiss-nantes

Deuxième album pour le duo Fixpen Sill, soit Vidji et Keroué, ex-collègues de Nekfeu. Au programme, du rap désinvolte mais loin d’être inoffensif, posé sur des instrumentaux malins entre jazz, electro et street, très bien pensés car ni trop marqués par l’époque ni vraiment old school. Ici, ça parle de quotidien avec des rimes riches, ça groove sans envie de danser, ça cabotine dans le caniveau. Les voix de Vidji et Kéroué se complètent parfaitement, les textes ne sont ni trop sombres ni trop empreints de second degré, ce qui aurait vite pour effet de les faire passer pour des clowns. « Edelweiss » n’est peut-être pas un disque aussi rare qu’il le voudrait, mais présente assez de qualités pour qu’on s’y penche. Le duo est moderne dans son approche comme dans ses textes, ne se prend ni pour un modèle ni pour un outsider ; c’est un rap à taille humaine, développé et interprété à l’instinct. Parfois ça fait mouche (« Casse-tête » et « Tel quel » sont assez bons dans le genre), parfois ça fait flop (le vocoder de « Hobo » m’a un peu fait déglutir), et il y a tous ces titres qui se situent entre les deux… Comme pas mal d’artistes français, Fixpen Sill parvient à m’embarquer avec ses textes mais rarement avec ses prod’ un poil trop timorées. A suivre quand même.

Paroles de l’album

Site officiel

Fixpen Sill : Edelweiss

Related Posts

  • 10000
    Kacem Wapalek. Oui, je sais, moi aussi, ce pseudonyme m'a d'abord un peu fait reculer. Mais une fois l'intro assez anecdotique passée, on pénètre avec délice le monde de ce rappeur vétéran mais dont l'expérience discographique est inversement proportionnelle à l'occupation du terrain. Car Kacem tourne plus qu'un spliff en…
  • 10000
    Entre Odezenne et Franky Vincent, il n'y a qu'un pas. Ou plutôt 3 lettres, et une orthographe approximative. Car j'ai, comme beaucoup, découvert Odezenne avec leur bluffant « Tu pu du cu », mitraillant les rimes et les jeux de mots comme jamais ou rarement en territoire français. Loin d'être un adepte…
  • 10000
    Le premier album de La Rumeur se plaçait musicalement parlant sur un créneau inoccupé dans le rap français : le jazz-rap. Ses ambiances acoustico-mélancoliques donnaient encore plus de profondeur à des textes déjà bien écrits et d'un niveau très supérieur à la moyenne. Hélas, avec ce deuxième opus, le quatuor…
  • 10000
    La Canaille, c'est un peu un Zone Libre avec une voix masculine mais paradoxalement moins de testostérone que le collectif de Serge Teyssot-Gay et Casey ; moins rock, plus posé, plus métissé musicalement, plus sombre aussi. Mais pourtant proche. Du flow froid et rampant de Marc Nammour, de ses textes…
  • 10000
    Troisième album pour Rocé, l'un des mc les plus lettrés et intéressants de la scène française. S'éloignant des sons free jazz qui peuplaient son précédent effort, Rocé choisit ici de donner des couleurs à la fois groovy et inhabituelles à son rap conscient, habillant ses titres sans les étouffer. « L'être…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *