RUFUS : Bloom

rufus-du-sol-bloom

S’il est bien un genre musical en vogue ces dernières années, c’est bien l’electro-pop. Chaque mois, on voit débarquer de nouvelles formations, des plus mièvres au plus musclées, cannibalisant les rythmiques dansantes et les claviers en tout genre. Aujourd’hui, on se penche sur le trio de Sydney, qui fricote volontiers avec le côté le plus dansant et mainstream de l’electro pop. Ne vous y trompez pas : « Bloom » est une grosse machine à tubes, et Rufus est d’ailleurs prophète en son pays pour ce genre musical depuis quelques années. Mais bibi, c’est pas la reine du bal, et ce que j’attends d’un disque d’electro pop, c’est plus qu’une compilation de poncifs et de rythmes bêtas. Et manque de bol, ce que je retrouve ici reste très léger à mon goût : des influences dance nineties, un chant transparent, des mélodies interchangeables, des rythmes pas assez marqués pour marquer… Alors oui, quelques titres fonctionnent très bien : « Until the sun needs to rise », par exemple, sort du lot par son côté plus eighties dans la forme de son refrain. Mais globalement, si rien ne me heurte le tympan, je ne retiens pas grand-chose de ce deuxième album. Tiède.

Paroles de l’album

Site officiel

RUFUS DU SOL : Like an animal

Related Posts

  • 10000
    A l'inverse de certains petits camarades, je n'ai pas du tout vu arriver l'ouragan annoncé Karin Park. Du coup, ce premier album apparemment déjà très attendu n'en aura que plus d'impact sur votre serviteur. « Look what you've done », terrible titre electro-rock, installe une atmosphère sombrement pop, que « Shine » s'empresse d'alléger.…
  • 10000
    Empruntant autant au rock qu’à des genres plus teintés d’électronique, dansant et pêchu comme le suggère le titre de son premier album, Nu n’est certes pas là pour révolutionner la planète mais pourrait bien être un carton monstrueux si sa maison de disque fait ce qu’il faut pour. Un mélange…
  • 10000
    Avec un nom pareil, on aurait pu s'attendre à un combo emocore furieux de plus. Il n'en est rien. Avec son électro pop douce mais dansante, le duo peut-il d'ailleurs en être plus éloigné ? « Wasa tusa », c'est le genre de disque qu'on adore ou qu'on déteste. Pétri de bonnes intentions,…
  • 10000
    Client et moi, c'est une vieille histoire. Découvert il y a 11 ans à l'occasion de la sortie d'un premier album electro pop frais et sympathique qui savait se faire dansant certes mais maniait également les températures musicales négatives, mariant même les deux pour un résultat assez convaincant même si…
  • 10000
    J'ai découvert Zoot Woman par le biais de son premier album « Living In A Magazine » franchement electro pop eighties, et les ai depuis perdu de vue le temps d'un deuxième album éponyme peut-être sorti de façon plus confidentielle. Ayant repéré depuis quelques semaines la sortie de ce « Things Are What…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *