THE ANIX : Ephemeral

Trio américain s’illustrant dans une techno pop sombre et mélancolique, The Anix a réussi à placer des titres de son album précédent dans la bande sonore d’un jeu vidéo DC, s’attirant l’intérêt de nombreux gamers. Ce deuxième album confirmera tout le bien que ceux-ci pensaient du groupe ; en douze titres (+ 2 remix), le groupe prouve qu’il sait composer des chansons mélodiques, terriblement catchy, le tout avec des sonorités très actuelles. Plus d’une heure passe sans que l’on trouve quoi que ce soit à redire, tant chaque seconde sonne juste et vous emporte. On peut franchement penser à Covenant et Wolfsheim (on reconnaît ici toutes les qualités mélodiques des projets dans lesquels traîne Peter Heppner), mais The Anix présente un visage plus pop et surtout, plus electro. On hésite parfois entre les termes synthpop et dance-pop pour en décrire la musique, même si on préférera tout de même éviter le caractère putassier du deuxième. Impossible d’extraire un titre plutôt qu’un autre ici, car tous accrochent immédiatement l’oreille. Le revers de la médaille sera probablement un vieillissement prématuré ; c’est souvent le cas quand les moyens de production collent autant à l’époque. Mais quand même, belle performance !

Paroles de l’album

Site officiel

The Anix : Mask

Related Posts

  • 10000
    Si l'électro pop ne fait pas des ravages chez nous français, il en est tout autrement chez nos amis allemands, où la musique électronique dans son ensemble connaît un grand succès depuis des années, et ce tous sous-genres confondus. Wolfsheim, représentant d'un mouvement alliant ambiances mélancoliques, douceur et format pop,…
  • 10000
    Diorama est allemand et, ô, surprise, pratique une synth pop somme toute assez classique, teintée de dance pop. Oui, ça ne semble pas très fun comme ça. Mais parfois de bonnes choses sortent de là où on ne les attend pas. Oh, je vais pas vous la faire à l'envers.…
  • 10000
    Comme souvent, je n'ai jamais entendu parler de ce groupe suédois pourtant pas né de la dernière pluie, puisqu'il existe depuis... 1978 ! C'est donc à l'occasion de ce, quoi, dix-septième ou dix-huitième album (je m'y perds un peu, dans leur discographie bien fournie, aux joyeux drilles..) que je touche du…
  • 10000
    Deuxième album pour les suédois de Kamera après les sempiternels départs pour raisons musicales. Le groupe œuvre dans une électro-pop certes gentillette mais pas inintéressante pour autant. On pourrait rapprocher le style de Kamera d'un Zoot Woman ou d'un Mesh moins typé goth, soit une synth-pop légère, dansante et parfois…
  • 10000
    Le premier album de ces américains pose une fois de plus la question cruciale du positionnement du single. Ici, « Better strange », le single, est placé au tout début d'album. Ce qui peut être considéré comme une très bonne idée, puisqu'il est imparable, mais qui peut tout aussi bien jouer en…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *