THE DEATH WHEELERS : Divine filth

En 2018, ce groupe québecois arrivait tous chromes dehors avec sous le bras un premier album bien velu de stoner hard rock bluesy. A...

KLUB DES LOOSERS : Vanité

Quatrième album pour Fuzati et son projet Klub Des Loosers. Le versaillais axe toujours ses textes vers la mise en lumière de tous les...

MAMMAL HANDS : Captured spirits

Le post jazz de Mammal Hands m’avait déjà impressionné en 2018 avec son précédent album « Shadow work ». Cet authentique trio jazz avait, comme beaucoup...

PVRIS : Use me

De disque en disque, ce trio américain glisse de plus en plus vers la pop. Enfin, corrigeons ça de suite ; si le disque a...

OST+FRONT : Dein helfer in der not

Ost + Front, je vous les ai présenté en 2016 avec la sortie de « Ultra » ; c’est un peu la version maléfique de Rammstein. Mêmes...

SIMON COLLINS : Becoming human

Quatrième opus pour Simon Collins. J’avais fait l’impasse sur les précédents efforts du « fils de » parce que, de ce que j’en avais entendu, ils...

HAIKU HANDS : Haiku hands

Haiku Hands est le genre de projet frais et presque inclassable qui débarque une fois de temps en temps et fait du bien. Pour...

OCEANS OF SLUMBER : Oceans of slumber

Oceans Of Slumber est une formation texane qui officie dans un style à cheval entre le doom death, le metal gothique et le metal...

PAIN OF SALVATION : Panther

Pain Of Salvation n’est pas un groupe facile à suivre. S’il bénéficie d’une promotion à la hauteur de ses qualités, et s’il profite d’une...