NILS FRAHM : Graz

Nils Frahm est l’un des, si ce n’est le compositeur / pianiste le(s) plus réputé(s) en terme de mélange entree néo classique et musique électronique. Amoureux de son instrument, il lance en 2015 le piano day, le plaçant le 88eme jour de l’année, et se débrouillant toujours pour mettre en valeur celui-ci. Cette année, c’est au travers de ce « Graz », album assez intimiste enregistré en 2009 mais jamais sorti, qui illustre cette date fatidique. Bien sûr, cet enregistrement live ne reflète pas (encore) la démarche du musicien, et sa propension à marier les univers. Tout au plus le préfigure-t-il, par son usage du rythme et du silence, par son obsession de la mise en place d’ambiances, mais ce n’est pas vraiment l’apanage de la musique électronique, plutôt l’héritage du classique, apte à évoquer à travers des épopées sonores une variété d’histoires, de tragédies diverses. Ce n’est d’ailleurs pas innocemment que j’emploie ce terme ; « Graz » semble porter en lui une gravité certaine, une solennité qui, si elle dévie vers le merveilleux et le léger parfois, drape souvent les neuf titres de cette offrande dans une mélancolie tenace. Puisque ma sensibilité m’y conduit souvent, je ne m’en plaindrais pas. Et puis c’est vrai, le terme est interchangeable avec « beauté » et « délicatesse » ; je vous laisse donc le soin de choisir ce qui vous fait plaisir. « Graz » est donc un album d’ouverture, de ceux dont on pourra se servir pour introduire la musique de Nils Frahm à des oreilles moins ouvertes. Si vous y cherchez des éléments connus, il risque de tourner longtemps. Ce qui ne l’empêche pas de se montrer charmant, et de plaire à un large auditoire, pour peu que le piano seul lui parle.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    En 2017, je découvre l’allemand Lambert avec son deuxième album « Sweet apocalypse » qui, sans être du tout décevant, s’avère tout de même un poil trop sage et conventionnel pour moi, et ce malgré le parti-pris d’adjoindre à sa musique une part de mystère et de mise en scène. Je ne…
    Tags: plus, d, bien, y, ne, j, classique, neo, se, prononce
  • 10000
    Comme beaucoup, j'ai connu Maxence Cyrin par le biais de ses adaptations / reprises pour piano, de Depeche Mode à Nirvana en passant par Daft Punk. J'en appréciais autant le toucher que l'interprétation. Aujourd'hui, l'homme a vraiment fait la paix avec son éducation piano classique, et sort un vrai album…
    Tags: plus, piano, a, bien, titres, classique, ne, puisque, y, https://open.spotify.com/album
  • 10000
    Aïe, je crois que je suis repéré. Depuis quelques temps, on m’envoie plein de suggestions de disques neo classiques. Vous savez, de ceux qui naviguent dans des eaux calmes sous un ciel tourmenté et qui aime à s’exprimer à travers une troublante mélancolie et un minimalisme très étudié. Aujourd’hui, c’est…
    Tags: a, jeune, album, titres, assez, y, n, officiel, site, musicien
  • 10000
    Le monde est fou. Tout va trop vite, trop fort, les lumières et sons vous sautent aux yeux, à la gorge, vous agressent en permanence. Dans ce tumulte, il est bon parfois de s’arrêter et réfléchir. D’admirer la beauté, de soupeser le silence les yeux fermés et les oreilles grandes…
    Tags: d, on, bien, ne, a, classique, l, oreilles, silence, site
  • 10000
    Comme pas mal de gens, je trouve que le piano est un instrument magnifique, capable par son seul pouvoir de créer des choses magnifiques ou terribles. Mais comme beaucoup aussi, la musique classique dans son ensemble me donne des boutons. Mais ah ah ! Certains petits malins ont trouvé la parade :…
    Tags: l, musique, classique, plus, lui, ne, album, souvent, pianiste, officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.