DOUBLE DRAGON : Double dragon

Bon, c’est de la triche, je sais. Ce premier album des français est sorti en autoproduction fin 2015 / début 2016. Je profite de sa réédition en vinyle pour vous le présenter aujourd’hui. Pourquoi ? Parce que ce premier album a beau ne pas être très original, il est bougrement efficace. Sa vision de la synthwave est finalement très française ; les amateurs de Perturbator, Carpenter Brut et consorts seront en terrain connu. Des morceaux épiques aux rythmiques entêtantes, au feeling rock, à la fois épiques et dansants. Douze titres aux qualités mélodiques évidentes, suffisamment variés pour qu’on ne baille pas au bout du sixième, assez unis par une vision propre pour qu’on ait l’impression d’un road-movie parsemé d’embûches tout sauf anecdotique. Bref, un bon disque du genre. Le duo y incruste même des voix, histoire de changer un peu des sempiternels titres « juste » épiques et rétro. Si tout cela a justifié une réédition alors que le genre compte déjà quelques solides galettes et formations, c’est que ça vaut le coup de s’y (re)pencher. Et si vous ne croyez ni le label MusicFearSatan ni votre serviteur, fiez-vous à vos oreilles. Du début à la fin, ce premier essai est abouti, maîtrisé, imparable. Double Dragon est autant à l’aise sur des titres rapides et nerveux que sur les morceaux les plus pop ou les plus sombres. Les titres ici présents auraient toute leur place sur la prochaine bande originale de la prochaine saison de « Stranger things » tant par le feeling qu’ils dégagent que par leurs qualités. Avis aux amateurs !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Versant sale et méchant d'une scène synth wave en odeur de sainteté, Perturbator avait traversé ma route comme un bolide en 2014 avec son « Dangerous days », me laissant globalement convaincu même si je trouvais le disque inégal. Deux ans plus tard, je veux bien entendu me rendre compte par moi-même…
  • 10000
    Décrire le son de Carpenter Brut, beaucoup s'y sont cassé les dents. Pourtant, ce n'est pas si difficile. Le tout, c'est que les personnes en face aient les mêmes bases que vous. Et ça, c'est pas gagné. Bon, alors voilà : Carpenter Brut, c'est Perturbator + Zombi avec une touche d'electro-dark…
  • 10000
    Le Tommy en question est un (autre) chantre de la synthwave à la française et un collègue de label de Perturbator, qu'il invite d'ailleurs sur un titre de ce troisième disque s'avérant être un album-concept. Parler d'album-concept pour une histoire sans paroles peut certes paraître déplacé, mais après tout c'est…
  • 10000
    Que je vous présente une sortie synth wave, ça n'est pas une révolution. Mais que la formation qui l'a fait naître soit signée sur un label ouvertement metal extrême, ça, c'est plus rare. Oh, bien sûr, souvent, les petits gars derrière ne sont pas si éloignés de ce style musical…
  • 10000
    Prince 85 est depuis quelques temps un nom qui sort souvent côté électro française. Quoi ? Faut être plus précis ? Eh bien, vous qui avez craqué sur Kavinsky et son côté régressif et sombre à la fois, mais qui aimez également les choses un peu plus electro pure ou les instrus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *