GRUNTRUCK : Gruntruck

Alors ça pour une surprise ! Gruntruck est un combo américain qui a connu un certain buzz dans les années 90 en pleine période grunge, buzz qui a hélas été écorché par des choix de carrière prometteurs qui se sont finalement démontrés calamiteux et destructeurs. Bon. Je vous dirai d’abord que Gruntruck a sorti au moins un disque excellent, « Push »… et qu’il n’a en fait pas grand-chose de grunge, si ce n’est un certain son qui tient plus à une époque et aux recettes d’un producteur qu’aux réelles influences communes du groupe avec les ténors du genre. Je parlerai plutôt de metal alternatif, quelque part entre brutalité et mélodie. Mais pas de voix plaintive ou de riffing débraillé ici, plutôt quelque chose qui se rapproche d’un Soundgarden. Aujourd’hui donc, après le décès de son leader, la parution de ce troisième album m’a d’abord paru très suspecte. Comment ? Pourquoi ? Et puis je me décide à l’écouter, ce disque. La voix est la même. Le feeling aussi. Les excellents titres (« Situation », « War flower », « Noise field », « Build a hole », « Reverse angel », « Spy »…) se multiplient, et on se demande d’où ils sortent, et pourquoi maintenant ? Et bien, ce nouvel album éponyme est juste la réédition de titres ayant dormi pendant des années dans les tiroirs de Jack Endino, producteur historique du groupe. On ne peut que remercier celui-ci d’avoir conservé ces bandes et contribué à les sauver de l’oubli aujourd’hui. Seulement voilà : Gruntruck est un vieux groupe, et ce disque risque bien de finir tout de même dans les oubliettes de l’histoire du rock si vous ne l’aidez pas. Alors au boulot !

Site officiel

Gruntruck : Noise field

Gruntruck : Bar fly

Related Posts

  • 10000
    Quelques années après l'annonce fracassante du rapprochement des survivants de Rage Against The Machine et Soundgarden, que reste-t-il du supergroupe Audioslave ? On peut en effet se le demander, tant la formation semble peiner à trouver une place et un son bien à elle. Même si les douze titres de…
  • 10000
    Je ne connais ce groupe ni d'Eve ni d'Adam, je n'ai pas eu l'honneur de les découvrir sur leur premier opus "Corporate Rock", je n'ai même jamais entendu la moindre note de la formation précédente (Jack In The Box) de leur nouveau chanteur. Et pourtant j'ai l'impression d'avoir déjà entendu…
  • 10000
    Il est parfois difficile, même quand on le fait depuis des années, de qualifier la musique, de la mettre dans une case ou deux pour qu'en face, le lecteur qui n'a pas l'envie ou l'occasion de laisser traîner une oreille sur un disque puisse s'en faire une idée précise. Là,…
  • 10000
    Le grunge, pour le commun des mortels, c'est Nirvana, Pearl Jam, à la limite Soundgarden. Mais le nom d'Alice In Chains, s'il est une évidence pour les connaisseurs, ne sera que très rarement donné. Quelle erreur monumentale ! Car oui, ce groupe est un pilier de la scène, et Layne Staley…
  • 10000
    L'art est un éternel recommencement, et en musique, il est fréquent de voir resurgir des genres plus ou moins honteux, et en tout cas tombés en désuétude depuis quelques années ou décennies. Avec Black Income, il s'agit du grunge. Ce qui en soit est plutôt une bonne nouvelle. Oh, bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *