AS LIONS : Selfish age

Quand on est artiste, il est impossible sinon très difficile d’avoir un point de vue objectif sur ses créations. Prenez As Lions par exemple. Leur objectif avec ce disque était, je cite, de créer « le plus gros et méchant hard rock possible, et à un niveau quasi cinématographique ». Tel que vous me voyez là (c’est une expression, hein, suivez un peu), je viens de l’écouter, ce premier album du combo anglais. Et je serai tenté de pouffer de rire, quand même. Au moins un peu. Parce que de hard rock, il n’en est pas vraiment question ici. On a plutôt de l’emo rock / emocore. Et pour ce qui est du caractère evil de la chose…pfff ! Mais un peu de sérieux. J’ai l’air très critique, là, et c’est mérité. Pourtant, « Selfish age » n’est pas un mauvais album. Du tout. Bon, c’est vrai qu’on déconseillera aux amateurs de sensations fortes d’en faire leur quatre heures, et que si vous cherchez des émotions inédites, vous en serez pour vos frais. Mais à part ça, on trouve ici onze titres parfaitement calibrés, à la fois puissants, fins, accrocheurs et variés. Pour le genre, c’est vraiment d’un très bon niveau. Bon, en même temps, quand on a dans ses rangs le fils d’une légende du metal (oui, le chanteur Austin Dickinson est bien le fils du grand Bruce), on a pas intérêt de se louper. Pour un premier album, c’est vraiment pas mal. Et si par « cinématographique » ils voulaient dire « grand public et à l’amplitude sonore impressionnante », c’est bon aussi. Premier essai validé.

Site officiel

As Lions : Aftermath

Related Posts

  • 10000
    Mais à qui s'adresse Fall Out Boy ? Quand un groupe vieillit, il a souvent d'autres aspirations, une envie d'ailleurs musicale, que ses fans, qui ont vieilli à la même allure, partagent et comprennent à la fois. Sauf que là, pas vraiment. Ah, attendez, j'en ai une autre. Quand un…
  • 10000
    Lonely The Brave est une nouvelle sensation anglaise. J'ai peur, parce que la perfide Albion a le don de s'emballer pour pas grand-chose. Oui, mais Lonely The Brave a fait la première partie de Deftones. Ouais, super, je ne suis pas plus avancé ni rassuré ; les américains ont parfois…
  • 10000
    J'étais passé à côté du premier album du groupe, dont j'avais à posteriori lu grand bien. A l'écoute de ce « Dirt », je comprends pourquoi. Du tube, du refrain qui accroche, du riff passe-partout, voilà ce qu'on trouve ici. Imaginez 13 titres de la trempe de « It Ain't A City It's…
  • 10000
    Blackberry Smoke, c'est l'archétype de l'« American band ». Il nous vient d'Atlanta, Géorgie, se fringue comme dans les années 70 et aime le bluegrass, la country et le rock sudiste, et a fait les premières parties de légendes comme Lynyrd Skynyrd (ben tiens), ZZ Top ou Zac Brown Band. Et ce…
  • 10000
    Je passe pas mal de temps à râler parce que, gna gna gna, les groupes y font rien qu'à se copier l'un l'autre, et pis bla bla bla, y z'ont aucune créativité, aucune imagination, tout se ressemble, la vie ça pue. Et puis une fois de temps en temps, une…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *