TIGERS JAW : I won’t care how you remember me

Sixième album pour le groupe Tigers Jaw, et premier à atterrir ici. Le groupe est parti d’un emo – pop punk après sa formation en 2005 pour suivre une évolution assez parallèle aux autres groupes du genre, en intégrant plus d’influences rock et pop. Attention, il faut que je vous dise, ce ne sont là que des spéculations, échafaudées à l’écoute du premier titre de ce nouvel album. Mais même sans vérifier, ça saute aux oreilles. Alors partis de là, on pourrait qualifier ce disque d’interchangeable avec d’autres du genre. Aurait-on tort ? Pas totalement. Mais doit-on pour autant le jeter dehors avant de lui donner sa chance ? Certainement pas. Parce qu’avec son enchaînement de powerpop songs bien équilibrées et calibrées, ne manquant pas de piquant mais pas assez épicées pour repousser le public rock lambda, avec son alternance de voix masculine / féminine, ses titres courts et directs, « I won’t care how you remember me » n’a aucun mal à se placer parmi les immanquables du début d’année pour le genre. Très bon !

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Il y a quelques années, j’avais jeté une oreille distraite sur « Floral green », le deuxième album de Title Fight, un groupe emo / punk de Kingston (pas en Jamaïque, en Pennsylvanie). Je n’en garde pas un souvenir impérissable. D’ailleurs, vous n’en trouverez pas trace ici. Glitterer est en fait l’émanation…
    Tags: n, album, titres, a, assez, l, d, punk, pop, groupe
  • 10000
    S'ils se sont rencontrés sous d'autres cieux musicaux (le punk hardcore), les membres de Mundy's Bay ont choisi par ce premier album de se réinventer et de s'exprimer au travers d'un indie rock mâtiné de post punk, de l'énergie du rock alternatif et d'une patte mélodique pop. Mundy's Bay ne…
    Tags: plus, punk, premier, se, rock, album, pop, ne, lui, indie
  • 10000
    « Careful what you wish for », qu’ils disent aux Etats-Unis, patrie de Citizen. Sur le premier album découvert, je regrettais la présence d’automatisme post hardcore, sans lesquels, pensai-je, la musique du groupe respirerait mieux. Sur le deuxième, j’en venais presque à les regretter, et en tout cas je déplorai le manque…
    Tags: d, plus, groupe, album, pop, on, rock, se, titres, a
  • 10000
    J’avais écouté et chroniqué assez brièvement un disque précédent de The Dirty Nil, « Higher power ». C’était en 2016, et j’avais trouvé le punk rock du groupe bien sympathique et accrocheur, mais pas inoubliable. D’ailleurs, deux ans plus tard, j’ai raté le deuxième album, « Master volume », et ça ne va pas…
    Tags: plus, d, me, a, album, n, bien, punk, ne, groupe
  • 10000
    Aujourd'hui, comme c'est à la mode, on nous sort le qualificatif « post punk » pour un peu tout et n'importe quoi. Tenez, ce quatrième album de Belako par exemple. Je veux bien avoir de l'imagination, être ouvert d'esprit, mais là, on se fout un peu de notre gueule. Belako fait du…
    Tags: on, ne, rock, se, bien, punk, indie, powerpop, alternatif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.