THE COMET IS COMING : Channel the spirits

cometiscoming_channel

Certains des lecteurs d’Adopte Un Disque sont un peu comme moi ; ils aiment les trucs barrés, les gros chelous du fond de la classe qui ont du acheter de la came aux petits gris pour faire la musique qu’ils font. Ah, c’est toi ? Tu te sens concerné ? Eh bien, aujourd’hui c’est ta fête. The Comet Is Coming est un trio londonien mené par un saxophoniste. Et là tu (comment, vous êtes plusieurs?) – vous – vous dites ; « ah ouais, c’est du jazz, un truc free bien space, encore ! ». Et vous n’êtes pas si loin de la vérité. Après tout, qu’est-ce que la distance à l’échelle de l’univers ? Oh, oui, il y a bien du jazz ici. Mais « Channel the spirits » ne plaira pas forcément aux fans du genre. On y trouve de l’electro aussi, mais je pourrais décliner la même phrase. Et je vous ai dit qu’on y trouve aussi un feeling très rock et des phrases afro beat ? Ah, mais oui, il est important de préciser que le groupe comprend le leader de Melt Yourself Down chroniqué dans ces pages il y a quelques temps. Les nombreuses références spatiales sont donc bien senties ; entre groove extraterrrestre, trance perchée et prog’ tribal futuriste, The Comet Is Coming fait vraiment dans l’original, l’inclassable et l’aventureux. De la musique de voyageur du son, qui nécessitera d’être bien accroché à son fauteuil et ne s’adresse clairement pas au premier venu : inutile de vouloir le faire découvrir à toute la famille lors de la dégustation de la tanche au four dominicale. Mais pour des potes qui ont l’oreille fureteuse, ça peut le faire !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Je suis passé à des lieues du premier album de Melt Yourself Down en 2013, mais j'avais quand même entendu ça et là du bien du combo. Assez en tout cas pour m'intéresser de plus près ce soir au deuxième méfait du groupe afro-jazz punk. Et j'en suis à présent…
  • 10000
    Deuxième album pour les déglingos clermontois. Cette fois-ci, le combo ne s'emmerde pas à distinguer ses titres, à leur donner une identité propre, se contentant de leur conférer des numéros, comme autant de déclinaisons possibles d'un concept sacrément fuyant. Voyez plutôt : « petit traité de futurologie sur l'homo cretinus trampolinis (et…
  • 10000
    Un saxophoniste jazz qui se la joue solo et progressiste, ça me rappelle quelqu'un, moi... La France aurait-elle trouvé son John Zorn ? Bien entouré, monsieur Paboeuf n'a peur de rien ; jazz, electro, rock, funk, world music, le tout avec une maîtrise et un sens de la mélodie qui…
  • 10000
    C'est de plus en plus rare que je m'aventure en territoire rap us. Un peu par flemme de chercher, et pas mal par difficulté à trouver un univers original qui me tire de la torpeur où une horde de formations uniformisées m'ont plongé. Je ne vais pas vous dire que…
  • 10000
    Masala est un trio de musiciens confirmés de la région. Et ces musiciens aiment, entre autres, Primus, Incubus, Mike Patton et John Zorn. Dire que ça ne s'entend pas sur ce premier album métissé à souhait serait un mensonge. Les titres ici présents respirent la technicité et l'inventivité. A dominante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *