TEMPLE OF BAAL : Mysterium

templeofbaal_mysterium

Cinquième album pour les parisiens, qui se sont fait connaître par leur mélange black – death pas très porté sur la tendresse mais bien équilibré. Quoi ? Du coup ça vous paraît anodin ? Et bien détrompez vous. Et vous qui pensez qu’en France on arrive pas à la cheville, euh, totalement au hasard, des polonais ou des suédois, vous pourriez bien tomber des nues. Car « Mysterium » est un disque tout simplement énorme. Un poil moins direct que par le passé, mais certainement plus vicieux, ce nouvel album enchaîne les titres brutaux, intenses et néanmoins mélodiques. Bon, bien sûr, la mélodie est souvent perdue parmi une avalanche de décibels, mais pour être très clair, ce n’est jamais « le bordel ». Un chaos ordonné, ça oui. Ce qui ne signifie pas que ce disque est exempt de ce qui, pour moi, fait tout le sel du genre black ; les ambiances noires. Ainsi, elles débarquent ici par surprise, entre splendides soli, riffs massifs et vocaux enragés. Et malgré leur présence rare, elles apportent vraiment quelque chose de magique à un disque qui brille déjà par sa diabolique intensité. Quelques dissonances judicieusement placées, un chant mortifère, et puis deux ou trois ralentissements, et le tour est joué. Si vous aimez Behemoth ou Setherial, plongez : Temple Of Baal est excellent !

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Un peu comme Behemoth, Belphegor mélange death bourrin et black avec délectation; Et comme les polonais, les autrichiens ont fait attendre et trembler leurs fans à la suite de graves soucis de santé de leurs leaders respectifs. On s'attendra donc à une réussite flamboyante façon "The satanist" pour ce dixième…
  • 10000
    Behemoth et son leader sont depuis quelques années déjà une arme de destruction massive doublée d'une formation à l'intelligence redoutable. Une aura qui ne saurait qu'être amplifiée par l'épreuve dont Nergal est sorti victorieux il y a quelques mois. Et c'est encore sans compter sur la qualité de ce dixième…
  • 10000
    Les polonais de Behemoth reviennent tous les deux ans un nouvel album destructeur sous le bras. C'est un fait que l'on a intégré, tout autant que le ras-le-bol du début de semaine de boulot, ou l'augmentation du prix de l'essence ; ça fait partie du paysage. Voici donc le neuvième…
  • 10000
    De plus en plus death, Behemoth poursuit son chemin jonché de cadavres avec un "The Apostasy" plus violent encore que ne pouvait l'être "Demigod", et encore une fois un peu plus brutal death. C'est donc un Behemoth plus cru qui est à l'oeuvre ici. Du moins jusqu'à "Inner Sanctum", titre…
  • 10000
    Dark Funeral endormi, Setherial en perte de vitesse, rien ou presque ne paraît en mesure de stopper Watain et son "Sworn To The Dark", implacable machine de guerre. Troisième opus maléfique pour ce trio suédois totalement dévoué au malin et à ses sbires. Pas d'effets de manche, pas d'attitude plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *