SEEDS OF MARY : Serendipity

Ah, merde, j’ai raté un Seeds Of Mary ! Découvert en 2017 avec la réédition de « Choose your lie », le groupe bordelais m’avait tapé dans l’oeil avec son rock grungy teinté de metal. Depuis, j’avoue ne pas avoir suivi leur évolution. Alors l’entame de « The atheist », avec son gros riff neo metal et son cri primal, a tendance à m’étonner. C’est un premier titre assez schizophrène d’ailleurs ; on passe du grunge rock aux mélodies vocales léchées à un metal alternatif musclé ; et je dois reconnaître que je suis plus fan du premier que du second. « Rewind me » passe à un style plus académique, et s’impose immédiatement ; Seed Of Mary est décidément doué. « Not where I belong » est un autre hit immédiat du genre (et là, la partie énervée cadre parfaitement). Le disque se poursuit à peu près dans les mêmes dispositions. Le groupe insuffle parfois dans ses titres un peu plus de rage, doublant ses refrains en chant clair de riffs et vocaux plus « durs », mais ce n’est ni automatique ni gênant. Un travail a été effectué aussi dans le traitement général des mélodies : la patte grunge est beaucoup moins évidente, elle ressort surtout par les mélodies vocales très Alice In Chains / King’s X (et je n’irais pas m’en plaindre). « Serendipity » est donc beaucoup plus moderne dans sa forme ; Seeds Of Mary, en se détachant de ses influences, a clairement trouvé un son qui lui est propre, et une personnalité à laquelle on aura aucun mal à s’attacher durablement. Ces gars savent vraiment écrire des chansons, sont experts pour ce qui est de nous sortir des refrains obsédants, et intégrer le petit truc en plus qui rendront leurs titres accrocheurs. Il n’y a donc aucune raison de passer à côté d’un disque comme celui-ci, capable de réunir rockeurs et metalleux autour du bon son !

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Pour percer dans le domaine rock en France, il faut beaucoup de chance, et une bonne dose de patience. Tenez, prenez les bordelais de Seeds Of Mary. Ils sortent ce deuxième album en novembre 2015. Pourtant, il ne m’est arrivé qu’il y a quelques jours, parce qu’il va seulement débarquer…
    Tags: seeds, mary, rock, of, se, a, c, assez, plus, metal
  • 10000
    Quand on lance l'écoute de ce « Dream or don't dream » en ne sachant rien de Kestrels pour la première fois, impossible de ne pas remarquer la forte concentration d'influences rock alternatif – grunge des nineties. On pense forcément à Dinosaur Jr , Superchunk, Superdrag, Teenage Fanclub, etc. Autant vous dire…
    Tags: on, se, ne, plus, titre, rock, grunge, alternatif
  • 10000
    Ponctuels, les irlandais. Deux ans après leur remarqué premier album très à l’aise dans la mouvance grunge alternatif nineties qui va bien, les revoilà sous la même configuration (power trio, et surtout, composition inchangée) pour un disque qui va avoir la dure tâche de confirmer le potentiel sans trop se…
    Tags: a, se, alternatif, grunge, l, plus, rock, titre, ne, aux
  • 10000
    Né en 2009, le bordelais Smogs & Tacos nous apporte ici son premier album, après deux ep pour se mettre en jambe. Et qu’y entend-on ? On serait tentés d’évoquer le post rock à l’écoute de l’introductif « Dreams removal », de la présence d’un violoncelle, de cette recherche d’ambiance. Mais le groupe…
    Tags: l, d, rock, on, titres, groupe, ne, se, aux, refrains
  • 10000
    Sorti dans une relative confidentialité dans nos contrées, ce deuxième album des américains, de par sa pochette assez référentielle et ses intonations, est rapidement catalogué comme grunge. Pourtant, s'il en a quelques stigmates, il serait dommage de le réduire à cela et le juger comme obsolète ou pire, un disque…
    Tags: disque, plus, rock, alternatif, grunge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *