D.A.D. : Riskin it all

Il y a quelques temps, je vous présentais « A prayer for the loud », le dernier album en date des danois. Comme à chaque chronique, je contacte l’artiste pour lui signaler. Depuis, le groupe est remonté dans mon fil facebook. Et il y a quelques jours, le voilà qui fait un post nostalgique sur « Riskin it all ». Alors, forcément, memory lane, tout ça, et… ben, me voilà, quoi. Des années après, à me demander si cet album a toujours la même bonne gueule. Allez hop, on se lance. « Bad crazyness » déboule, et je me rends compte que je la connais encore par cœur. La marque des grands ? Je dirai que oui. « D-law » nous rappelle que les initiales du groupe, avant la menace de procès, était bien « Disneyland After Dark ». Ah, et musicalement ? On est toujours entre hard rock et rock, avec un côté boogie prononcé, une attitude très nineties, des regards appuyés vers les lointains cousins ricains niveau sonorités (jazz sur « Down that dusty 3rd world road », blues sur la reprise de « I won’t cut my hair » déjà paru sur l’album « Draws a circle », et country sur pas mal d’autres). « Riskin it all » ne va pas beaucoup plus loin que l’album précédent, « No fuel left for the pilgrims », qui établissait le groupe comme un compromis très valable entre AC/DC et le hard rock européen. Mais il s’avère très équilibré, et plus diversifié. Et puis, il montre un groupe autant à l’aise sur les titres pêchus que sur les titres riches en émotion. Et à ce titre, on ne peut que se réjouir à l’écoute de petites pépites comme « Grow or pay » ou « Laugh n’ a 1/2 », qui presque trente ans après fonctionnent aussi bien. Bien sûr que ce disque fait son âge ; la production, les intonations sont bien vintage. Mais ça reste pour moi l’un des meilleurs témoins de son époque pour le genre, et je vous invite à le découvrir !

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Ah, celui-là, je suis sûr que vous ne l’aviez pas vu venir ! Alors je vous explique. Début des années 90, c’est la période boulimique de metal pour moi. Oh, bien sûr, vous pouvez avoir l’impression que ça n’a pas beaucoup changé, et vous n’auriez pas forcément tort… Mais bref. Je…
    Tags: l, a, plus, n, sûr, d-a-d, album, the, for, on
  • 10000
    Un nouvel album des australiens après huit ans de silence, c'est forcément un évènement, même si on sait déjà ce qu'on va y trouver ; du hard rock groovy et efficace, des grattes dans tous les coins, le chant si particulier de Brian Johnson. De quoi contenter la horde de…
  • 10000
    Ah, les groupes et leur nom ! C'est parfois très compliqué et souvent décevant de savoir pourquoi une formation a choisi de prendre un nom ou un autre. D'autres fois, c'est très simple, trop même. Pour le coup, on se situe bien dans la deuxième catégorie. « Band Of Spice » parce que…
    Tags: se, on, bien, rock, a, hard
  • 10000
    Bon, j’avais jusqu’ici fait l’impasse sur le petit phénomène hexagonal Laura Cox parce que, bon, reprendre des standards rock et blues, c’est bien, mais ça ne me passionne pas et… Oh, mais le snobinard ! Parce que, bon, avec une telle logique, je m’apprêtais à passer aussi à côté de ce…
    Tags: rock, a, l, ne, bien, on, se, titres, s, blues
  • 10000
    Le rock d'antan a le vent en poupe. Même chose pour le heavy metal. Et il n'y a pas de quoi s'en plaindre, puisque ces genres recèlent de véritables pépites. Si on m'avait dit il y a quelques années que mes enfants chantonneraient du Led Zeppelin, du Fleetwood Mac ou…
    Tags: ne, bien, rock, a, plus, y, on, quoi, metal, facebook
One comment to “D.A.D. : Riskin it all”
One comment to “D.A.D. : Riskin it all”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.