ORANGE GOBLIN : A Eulogy For The Damned

orange goblin eulogy

Les anglais d’Orange Goblin œuvrent depuis 17 ans dans un subtil mélange entre gros stoner qui tâche et heavy metal. Des pochettes psychédéliques, une réputation de bon groupe de seconde zone, voilà ce que je connais du groupe. Alors ce 7e album est une bonne opportunité de me faire ma propre opinion sur la chose. C’est parti. « Red Tide Rising » débarque toutes guitares dehors, heavy en diable, à la fois moderne et regardant dans le rétroviseur. Une hybridation entre Pentagram et le premier Psychotic Waltz. « Stand For Something » est lui plus groovy et rock, mid-tempo classique et efficace. « Acid Trial » et « The Filthy & The Few » suivent le même chemin. « Save Me From Myself » se situe dans une veine plus bluesy et seventies mais manque un peu de charme. Un « The Fog » et ça repart de plus belle jusqu’à la chanson-titre finale, belle réussite qui s’éloigne un peu du style fétiche de la formation en proposant quelque chose de plus aéré et « construit ». On est donc en présence d’un bon disque du genre, incontestablement, et d’un groupe qui, s’il n’est pas démentiel, en a encore sous le pied et gagne à être connu. 

Paroles de l’album

Site officiel

Orange Goblin : Red tide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *