ORAKLE : Tourments & Perdition

orakle tourments

Orakle est l’un des rares représentants français d’un black metal francophone de qualité. Le groupe m’avait déjà été cité en exemple à l’occasion de la sortie de son premier album, « Uni Aux Cimes », mais je n’avais pas eu la possibilité de jeter une oreille dessus. Ou j’avais décidé de faire la sourde oreille, trop occupé ailleurs, allez savoir ! Oui, mais voilà, aujourd’hui, c’est monsieur Holy Records qui m’envoie des nouvelles du groupe. Et ça, c’est une invitation qui ne se refuse pas. Je découvre donc un black d’une grande qualité, riche en bonnes influences (Dimmu Borgir, Emperor, Arcturus), aux textes intelligents et bien écrits, ne misant pas tout sur l’emphase ou le côté pompeux. Quand je parle d’influences, je minimise les choses ; on peut clairement identifier les éléments inspirés de tel ou tel groupe. Oui, mais voilà, si original point ça n’est, excellent ça reste. Tout est parfait, de la voix claire à la progression mélodique des titres, de la rythmique au mixage. Orakle a tout d’un grand, et se place bien au-dessus de nombreuses formations scandinaves jouissant d’un buzz et d’une réputation supérieure. J’ai rarement été autant conquis par un disque de metal français dès la première écoute !

Site officiel

Related Posts

  • 76
    Moby, passé aux yeux de l'opinion publique du stade de petit punk apprenti bidouilleur à celui d'icône d'un genre en mal de héros, j'ai nommé la musique électronique, et ce sur la foi d'un seul album (« Play »), a toujours eu un penchant pour l'installation sonore d'ambiances. Et s'il…
    Tags: de, d'un
  • 70
    Il m'arrive souvent d'aller contre le courant, de voir des défauts là où d'autres voient du génie, de faire la grimace quand le monde sourit béatement. On pourrait y voir de la bêtise, de l'anticonformisme, de la provocation, ou un moyen de s'affirmer de la part d'un pauvre inadapté social…
    Tags: de
  • 70
    Au bout de combien de temps le fan transi qui attend fébrilement le nouveau disque de ses idoles n'en a-t-il finalement plus rien à battre ? C'est un peu la question sous-jacente de ce « Chinese Democracy », sixième album d'un groupe énorme il y a quinze ans mais qui, à force…
    Tags: de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *