NOVEMBRE : Novembre

novembre_novembre2

Novembre, à ne pas confondre avec le groupe de metal, est… un groupe fondé par deux metalleux en mal de sensations exotiques, en proies à des désirs inavouables, que leur genre nourricier ne pouvait leur apporter. Pour assouvir leur soif, les voici avec sous le bras un premier album à la fois très référentiel dans son fond et assez frais dans sa forme. Enfin, frais n’est pas forcément le terme adéquat. Car ici, tout n’est qu’amertume, ressentiment et noirceur. Le duo pose sur un post rock musclé nourri (gavé ?) d’ambiances de films de suspense ou d’épouvante un rap/slam cynique et théâtral. On pense forcément à Programme, un peu au Psychic Lyrikah de « Derrière moi ». Les textes sont parfois un peu maladroits, car le trait est un peu trop épais, l’univers trop caricatural, surtout de la part d’ex (?) metalleux. Mais on s’y laisse prendre quand même. Parce que, j’ai beau faire la fine bouche, c’est bien foutu, et ce postulat « horror slam » reste assez peu répandu en France. D’autant plus avec ce gros « petit plus » qu’est la présence de vrais musiciens sur le projet. Et puis, s’il était mauvais, je m’arrêterais de le réécouter ! Vraiment, Novembre a quelque chose d’addictif. Et ses petits défauts seront sans doute gommés sur le deuxième album. Les pouces malades deviendront…des fleurs du mal ?

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Écarter le "hype" du "true" est devenu de plus en plus difficile en 2013. Et un groupe comme Fauve n'a fait rien pour nous aider. Alors en 2014, forcément, on se repose la question : vaste blague ou vrai mal-être transposé en mises en scènes cinématoslamiques ? Bah, quelle importance…
  • 10000
    Des réminiscences remontent à la surface dès le début de cet album. 1996. #3. Non que le duo Dylan Municipal ne puisse être résumé à une pâle copie de Diabologum, mais il se pose comme l'un de ses plus logiques descendants au côté de Non Stop, bien qu'il ait choisi…
  • 10000
    Oh, Saul, comme le temps fut long depuis ton dernier album ! Certes, ça ne fait que deux ans, mais en terrain slam ou hip-hop, comme tu es le seul à faire tomber les barrières et exploser les œillères avec un tel talent, je ne me lasse pas de te…
  • 10000
    Et de onze pour le collectif canadien, qui n'a plus rien à prouver personne, ni grand-chose à craindre de la part de la concurrence. Et pourtant, ils n'hésitent pas à s'éloigner du style sombre et violent qui les a fait connaître pour s'aventurer vers des sonorités plus simples et entraînantes…
  • 10000
    J'ai découvert Necro avec son précédent album "Death Rap" il y a 2 ans, et je guette depuis une nouvelle sortie, convaincu que je suis du talent du bonhomme, inconstant certes, mais au phrasé si typique et au propos si particulier qu'il en devient salutaire pour un univers hip-hop beaucoup…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *