KESTRELS : Dream or don’t dream

Quand on lance l’écoute de ce « Dream or don’t dream » en ne sachant rien de Kestrels pour la première fois, impossible de ne pas remarquer la forte concentration d’influences rock alternatif – grunge des nineties. On pense forcément à Dinosaur Jr , Superchunk, Superdrag, Teenage Fanclub, etc. Autant vous dire que la présence de Jay Mascis sur « Grey and blue », le deuxième titre de cet album, est loin d’être saugrenue ; son solo (parfait, comme toujours) se fond parfaitement dans le titre ; on le remarque, certes, mais si son nom n’était pas crédité, ça pourrait faire partie de la panoplie musicale du groupe. Et quelle est-elle ? Un mur de guitares qui crache des riffs acides et catchy, une basse qui ronronne, une batterie qui martèle, une voix powerpop. On connaît déjà tout ça, mais Kestrels le sort de ses entrailles comme si c’était naturel, comme un compagnon d’armes des groupes suscités plutôt qu’un héritier. Pas facile de trouver un seul élément qui cloche ici tant tout semble à sa place. Les guitares mènent le jeu ; elles s’envolent, se calment, rythment, explosent, égratignent et parfois caressent (mais pas souvent). Une certaine unité se dégage de ce troisième album, ce qui est par contre un peu incompatible avec l’éclosion d’un vrai single, de ceux dont on retient tout et qui ne vous quittent plus. Effectivement, ici on est plus dans le packaging, le disque qui s’apprécie dans sa globalité et dont on ressort avec un sourire comblé. Ce qui doit amplement suffire au trio de Nouvelle-Écosse.

Instagram

Facebook

Related Posts

  • 10000
    Les trois tontons du rock alternatif ricain, pères fondateurs du grunge, reviennent un peu plus tard que prévu avec un onzième album qui, sans surprise, s'inscrit en droite lignée du précédent. Sauf que. S'il marche dans les mêmes pas que ses prédécesseurs, « Give a glimpse of what yer not » s'avère…
    Tags: plus, ne, album, rock, alternatif, grunge, se
  • 10000
    Sans rien savoir du groupe, « This is not the end » est typiquement le genre de skeud qui nous fait dire à partir de la fin du premier titre « putain, ils sont quand même forts en rock pour ado ces ricains ! ». Sauf que ces mecs sont norvégiens. Ah bon. Ben en…
    Tags: on, album, rock, ne, se, titre, plus, alternatif, indie, indépendant
  • 10000
    Revenu en grande forme avec un « Beyond » parfait de bout en bout, le Dinosaure en chef Jay Mascis revient pile poil deux ans plus tard en remettre une couche, toujours accompagné de Lou Barlow. Que les fans se rassurent, ce « Farm » au chouette artwork est tout aussi bon que le…
    Tags: se, on, plus, alternatif, rock, grunge
  • 10000
    Luluc a beau avoir un nom assez ridicule de ce côté-ci de l’atlantique, il semble jouir d’une notoriété et d’une confiance certaine, autant de la part du public que du music business. Assez en tout cas pour être signé chez Sub Pop, sortir ici son troisième album et accueillir sur…
    Tags: on, album, se, ne, plus, indie, rock
  • 10000
    Je ne connais Yuck que de nom, et n’ai jamais écouté Cajun Dance Party. Je suis donc assez mal placé pour vous parler du passé musical de Daniel Blumberg. Mais est-il besoin de le connaître pour profiter de ce premier album solo et en déceler toute les richesses ? Certainement pas.…
    Tags: plus, album, on, se, titre, ne, rock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *