DADDY ISSUES : Deep dream

Jenna, Emily et Jenna (non, pas la même, je radote pas encore, enfin pas tout le temps) fondent en 2014 le groupe Daddy Issues, par lequel elles entendent bien redorer le blason du punk féminin. Sauf que les choses sont plus compliquées qu’elles n’y paraissent, et on retrouve ici bien des traces de tout autre chose que le punk. Quoi donc ? Du grunge, du rock indé, de la noise pop, de la powerpop nineties, un cocktail à la fois vitaminé, acide et cool. Ne cherchez donc pas des tubes à la pelle, une insouciance contagieuse, des éraflures sauvages. « Deep dream » est réussi mais tempéré. Il va puiser dans des contrées musicales limitrophes pour bâtir des titres solides mais assez légers pour être appréciés entre amis ou seul, en leur prêtant une grande attention ou pas. On peut déceler ça et là des influences plus prégnantes (Nirvana et « Lithium » sur « Dog Years », The Cure et « Just like heaven » sur le riff introductif de « Mosquito bite », et certainement d’autres à côté desquels je suis passé), mais elles ne constituent finalement que des clins d’oeil et ne prennent jamais l’ascendant sur la teneur générale du disque. Au final, « Deep dream » est un disque sympathique qui ne s’épuise pas après quelques écoutes, grâce à des titres bien plus malins qu’ils n’en ont l’air. A suivre donc !

Site officiel

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    « Pronoia », premier titre de ce premier album du trio d'Olympia, Washington, pose une question qui pourrait être au centre de cette critique ; doit-on avoir honte de ses influences ? Doit-on les occulter ? Et celui qui les reçoit forcément en pleine tronche à l'écoute de ce titre doit-il les passer sous silence ?…
  • 10000
    Je suis passé à côté de Drenge et de leur premier album en 2013. Et je serais passé à côté de celui-ci si on ne me l'avait pas glissé dans la playlist. Pourtant, si « Undertow » a clairement un profil indé avec son rock alternatif guitare – batterie – voix, il…
  • 10000
    Jeune formation parisienne appréciant autant le grunge que le rock burné à tendance heavy, Our Blond Covers nous présente ici son deuxième ep. Un ep bien fourni, avec sept titres pour 30 minutes de musique. Et ça commence très fort avec « Die & retry », ritournelle où un rock grungy se…
  • 10000
    Pour percer dans le domaine rock en France, il faut beaucoup de chance, et une bonne dose de patience. Tenez, prenez les bordelais de Seeds Of Mary. Ils sortent ce deuxième album en novembre 2015. Pourtant, il ne m’est arrivé qu’il y a quelques jours, parce qu’il va seulement débarquer…
  • 10000
    Vous aimez les photos ? Moi pas trop. Enfin, plus exactement, j'aime les photos de paysages, les trucs abstraits, plus ou moins artistiques, mais pas avec des gens dessus. L'humanité, je trouve ça vachement surfait, vous voyez ? Un gars qui photographie un gars, putain, c'est quoi, de l'anthropophagie artistique ? Enfin, bref,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *