JAGA JAZZIST : Starfire

Basic CMYK

Groupe à géométrie variable passionné d’exploration musicale, le norvégien Jaga Jazzist a durant toute sa carrière aimé surprendre ses fans (et les autres) en proposant des albums ambitieux et aventureux. Il pousse encore le bouchon un peu plus loin avec ce sixième album qui s’éloigne un peu plus du genre nu-jazz dont il se réclame sans en avoir pourtant toutes les caractéristiques. Du jazz, il y en a certes encore ici, de par des structures alambiquées (élaborées devrais-je dire) et ses variations mélodiques , mais qui pourraient tout aussi bien se rapporter au rock progressif, voir plus ici. Mais il y a surtout du « nu » ; expérimentation et innovation sont les mamelles de ce voyage stellaire passionnant et qui a l’intelligence de se montrer relativement concis (certes, les cinq titres sont assez longs, mais l’ensemble affiche une durée raisonnable pour un album de ce type). Plus axé sur l’electro et laissant pas mal de place aux ambiances rock, « Starfire » sonne comme une rencontre impromptue de Tangerine Dream, Zombi et King Crimson. C’est le genre de télescopage musical que l’on s’échange sous le manteau, que l’on se recommande chaudement, mais dont on entendra jamais parler dans les médias grand public. A vous donc de jouer les agences de voyage afin d’embarquer vos amis et connaissances à bord du « Starfire » !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Depuis quelques années, les américains de The Bad Plus renouvellent le genre jazz en lui apportant des influences diverses et en les incorporant à une instrumentation classique (batterie, piano, contrebasse). Mais pour ce nouvel (et sixième) album, ils se sont acoquinés avec la chanteuse Wendy Lewis, et c'est donc dans…
  • 10000
    Nouveau projet musical conjuguant le rock, le jazz moderne et expérimentations, "Les touristes" voit s'épancher le breton Régis Boulard, musicalement principalement, sur les dérives d'une société ou le consumérisme est devenu une norme, où chaque liberté de mouvement est conditionnée par une logique pré-établie, justifiée par une étude marketing. Une…
  • 10000
    Un saxophoniste jazz qui se la joue solo et progressiste, ça me rappelle quelqu'un, moi... La France aurait-elle trouvé son John Zorn ? Bien entouré, monsieur Paboeuf n'a peur de rien ; jazz, electro, rock, funk, world music, le tout avec une maîtrise et un sens de la mélodie qui…
  • 10000
    L'occasion de découvrir une nouvelle formation de dark jazz ne se présente pas tous les jours. Pour tout dire, à part Bohren & der Club Of Gore et The Kilimandjaro Darkjazz Ensemble, je ne connais aucun autre prétendant au trône d'hériter d'Angelo Badalamenti. Pour ceux qui ne seraient pas au…
  • 10000
    Auteur d'un premier album servant d'illustration sonore à un spectacle de danse, Skalpel est le nouveau bébé de Ninja Tune. Les dix titres de ce disque nous font voyager au travers des volutes d'un hip hop fortement connoté jazz. Un univers sombre et cotonneux, côtoyant la musique de film noir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *