LANDSHAPES : Heyoon

landshapes_heyoon

J’entre dans l’univers de Landshapes par la petite porte, sans rien en connaître. Mais le pouvoir presque hypnotique de cette pochette mi psychédélique mi mystique m’y pousse. Et que dire de ce « Stay » qui débute de la meilleure des façons ce deuxième album ? On y trouve un rythme bien rock, des guitares juste parfaites, des voix féminines entre fièvre des nineties et dérive spatiale à la Klaxons, et tout ça s’éteint petit à petit pour aboutir à un folk psyché lent et extraterrestre. Un peu déçu par la fin de ce titre qui aurait mérité un traitement plus uni, on est quand même intrigué par la lumière kaléidoscopique de la musique des anglais. Et si par la suite, ce côté rock est un peu laissé de côté, on trouve tout de même dans ce « Heyoon » de bonnes raisons de s’émerveiller ; « Moongee », balade stratosphérique à la saturation tellurique. « Ader », chanson pop sauvage et spatiale. « Francois », mélancolique et imparable. Et enfin « Solipsist », ensoleillée et psyché. Sur onze titres, on en trouve donc une partie de très attachants. Le souci vient de l’autre bonne moitié, qui oscille entre le correct et le passable. Et c’est ce côté inégal très agaçant qu’on retient hélas une fois ce « Heyoon » terminé. Dommage car le groupe a vraiment des atouts incroyables et une personnalité, une musicalité uniques. Encore un peu de travail et Landshapes entrera dans la cour des grands !

Site officiel

Landshapes : Ader

Landshapes : Moongee

Related Posts

  • 10000
    Rose Windows n'est pas un groupe, c'est une sorte de communauté, une somme d'individus libre-penseurs pratiquant une musique assez marquée par celle de leurs aînés. Bon, ils sont sept, ça fait donc un sacré paquet d'aînés, ce qui explique la diversité des influences (oui, ben on fait ce qu'on peut) ;…
  • 10000
    Ça faisait quelques temps que, comme un gros naze, je me disais "Waw, ça fait un bail que Sean Lennon n'a rien sorti !" C'est qu'en fait, le bougre avait complètement oublié de me tenir au courant de son union musicale et extra-professionnelle avec Charlotte Kemp Muhl ! Voici donc…
  • 10000
    Je vais tout de suite casser le suspense : « Flyaway garden » est de ces disques qui n'ont l'air de rien et qui recèlent pourtant une montagne de richesses et de petites trouvailles mélodiques. Et pourtant, regardez cette pochette : entre le naïf et le craignos, on y voit un gamin a l'air…
  • 10000
    Je ne vous ai jamais parlé de Om, groupe issu de la nébuleuse stoner qui a peu à peu évolué vers un son plus mystique et "space", et dont j'avais particulièrement apprécié l'album "Advaitic songs". Je ne vous ai pas non plus parlé de Grails, groupe post rock psyché instrumental…
  • 10000
    Troisième album pour Orenda Fink. Si le nom ne vous dit rien mais que vous aimez le rock indé et/ou le folk indé, il est fort possible que vous ayez déjà croisé la jeune femme, qui a oeuvré dans Little Red Rocket (oui, je sais, moi non plus), Azure Ray…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *