HEAT DUST : Heat dust

heatdustlp

Ce sont des choses qui arrivent : je ne sais pas d’où sort ce disque, ce qu’a fait le groupe avant, et je m’en fous. Parce qu’avec ses airs de ne pas y toucher, « Nothing left to lose » a une belle petite gueule de pépite indie. Très nineties, très rock alternatif, avec ses riffs près du sol, sa voix posée négligemment là, par le seul type qui n’avait pas peur de passer derrière le micro, sa belle basse, sa batterie énergique… Et si tous les titres ne sont pas faits du même bois, et que ce premier album du combo de la Nouvelle Orléans (après un ep en 2012) a beau être très court, il sait tout de même garder l’auditeur en haleine, jouant avec le rythme, extirpant d’une guitare très crunchy des riffs tranchants et néanmoins assez mélodiques. Comme souvent dans ce genre de disque, on tourne un peu en rond au bout de quelques titres, mais outre le titre précité, on peut dénombrer quelques réussites ; « I warm my hands », « I think about it every day », l’instrumental « Do you think about it ? » et « I allowed myself ». En sachant que les autres ne sont pas très loin derrière, ça fait une moyenne vraiment pas dégueulasse, qui oscille entre 7 et 8. J’arrondis à l’inférieur parce que je pense vraiment que le groupe peut faire mieux. Et je suis pressé de vérifier mes espoirs sur leur prochain opus.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Troisième album pour les Pennsylvaniens de Creepoid. Voix détachée, triturations soniques, sonorités distordues, pesanteur rythmique transformant l'espace sonore en étuve, et une certaine idée, tordue mais tout aussi valable, de la pop song : le groupe nous la joue noisy pop, rock alternatif, shoegaze, pop indé, ou plutôt un peu de…
  • 10000
    La découverte de cet album des américains Citizen fait partie des petits bonheurs tant espérés quand on a un loisir aussi chronophage que le mien. Étiqueté emo / post hardcore, j'avoue que je me suis écarté de la route du groupe, fatigué d'écouter des choses certes bonnes mais assez convenues.…
  • 10000
    10 titres, 31mn. Trop long pour du grind, trop court pour du sludge ou du noise, ça doit donc être du rock alternatif ou du punk. Bingo. Timeshares est un combo ricain, et « Already dead » son deuxième album. Le premier était apparemment plus virulent ; celui-ci ne crache pas sur le…
  • 10000
    Difficile de croire que le trio qu'on entend jouer sur ce premier album nous vient du sud de Londres, car sa musique puise son inspiration ailleurs (outre-atlantique pour être précis) et dans un autre temps (les années 90). Rock alternatif, pop indé, noisy pop sont les mamelles de ce « Weird…
  • 10000
    Je suis passé à côté de Drenge et de leur premier album en 2013. Et je serais passé à côté de celui-ci si on ne me l'avait pas glissé dans la playlist. Pourtant, si « Undertow » a clairement un profil indé avec son rock alternatif guitare – batterie – voix, il…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *