FOREST SWORDS : Compassion

Année après année, décennie après décennie (on pourrait même dire siècle après siècle), Ninja Tune confirme son statut de défricheur, son talent pour dégoter des artistes passionnants et talentueux. Et ce n’est pas ce deuxième album de Matthew Barnes alias Forest Swords qui va vous convaincre du contraire. Ce disque est une somme. Matthew y bâtit une cathédrale à partie de bribes musicales glanées ici et là, au travers d’époques et de genres disparates et qui finalement se marient idéalement ensemble. Oh, bien entendu, il faut pouvoir en trouver l’entrée. Parce que « Compassion » n’est pas le disque hybride lambda : épique, ethnique, étrange, il nous fait voyager au travers de paysages surréalistes et d’émotions nuancées ; exaltation, émerveillement et anxiété. « Compassion » n’est pas vraiment confortable, mais on peut y trouver une forme de magnificence, quelque chose d’à la fois grand et presque mystique. Est-ce dû au choix des samples et sonorités alliant influences world music, choeurs et structures savantes ? Peut-être. En tout cas, ça fonctionne très bien sur la quasi intégralité du disque (« Arms out » et « Raw language » sont un peu pénibles), et on ne peut que se féliciter d’être tombé sur un univers aussi dense.

Site officiel

Forest Swords : Panic

Forest Swords : Arms out

Related Posts

  • 10000
    Pour ce deuxième album, l'allemand Kuedo avoue s'être grandement inspiré des musiques de film. En découle des titres où l'électronique se confronte au brouillard mystérieux d'un Twin Peaks. « Slow knife » porte bien son nom ; une menace implacable y fait son chemin de façon très cruelle, lentement mais sûrement. Elle ne…
  • 10000
    En 2012, je découvrais le hip hop élastique et original de Dark Time Sunshine et y succombai assez vite. Alors puisque aujourd'hui Zavala, moitié instrumentale du duo (ça se dit ça ?) souhaite s'émanciper au travers d'un premier album solo, il est inévitable que je sois au rendez-vous. En plus,…
  • 10000
    Ah, la scène electro italienne ! Elle est tellement, euh, ben, elle est... En fait je sais pas ; parce qu'à part les excellents Bloody Beetroots et Eiffel 65 (c'te gloire nationale...), je n'y connais rien. Alors l'occasion de découvrir (peut-être) avec Aucan une formation vraiment intéressante, je ne peux pas lui…
  • 10000
    L'Allemagne, et Berlin en particulier, ont toujours eu une aura particulière rayon musique électronique. Pas étonnant donc que des musiciens venus d'un peu partout viennent s'en inspirer et s'y installer. Aujourd'hui, nous étudierons le cas de Kalipo, dj bavarois venu traficoter les platines en solo après avoir longtemps été un…
  • 10000
    Arca, c'est Alejandro Ghersi. Il est vénézuélien, a un look bien chelou, et il fait une musique un peu en rapport. Vous vous en foutez, hein ? Et si je vous dit que ce type a bossé sur deux titres du dernier Kanye West, qu'il a produit du FKA Twigs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *