MISS MAY I : Shadows inside

Sixième album pour le groupe de metalcore ricain. Toujours aussi mélodique, le groupe larde pourtant toujours ses titres de death (c’est à s’y méprendre sur l’introductif « Shadows inside »), tout en cultivant un sens du riff certain. Cette alliance de la violence et de l’accessibilité peut donc très bien continuer à lui attirer les suffrages des amateurs de boucherie. Rappelons à ce titre que Miss May I a réussi à fourrer un de ses titres sur la bande originale de « Saw 6 ». Et là vous vous dites : ben mon cochon ! Il en a pas terminé avec ce champ lexical ? Ok, je coupe court. Tout ce que je vous dirai donc, c’est que les dix morceaux disposés sur cet étal rempliront parfaitement les exigences des fans des disques précédents. Le genre reste assez « industriel », tant on a l’impression que tous les titres sont issus du même moule, et ce malgré quelques fantaisies (les parties acoustiques, les choeurs…). Bref, je ne peux pas crier au génie, mais je suis bien obligé de m’incliner face à l’efficacité de ce « Shadows inside », dont les qualités de compositions ne me font pas pour autant oublier la facilité. Miss May I mérite donc bien sa place au sommet de la chaîne alimentaire metalcore, même s’il ne s’illustre que par sa technique et non par ses prises de risque…

Paroles de l’album

Site officiel

Miss May I : Shadows inside

Related Posts

  • 10000
    Quatre albums en douze ans, ça reste dans une bonne moyenne. Ce qui est dommage en revanche, c’est qu’aucune des productions de Motionless In White ne soit parvenue jusqu’à moi avant. Parce que oui, ce « Graveyard shift » se montre plutôt bien foutu pour son genre. Et son genre, justement, est…
  • 10000
    3% électro, 3% rock, 3% hip-hop et 91% irrévérents, c’est ainsi que se présentent les nancéens de Boars. Bon, je ne vais pas vous spoiler d’entrée de jeu, alors on va y aller par étape. Oui, c’est sûr, on trouve de l’électro ici ; claviers, deejaying, samples, il y en a…
  • 10000
    Ce nom me dit quelque chose, mais je n’arrive pas à remettre une époque ou un titre dessus. Bah, tant pis, je lance l’écouter dans le flou. Hum, ce joli mix thrashcore / deathcore, alliant puissance de feu et mélodie me dit vraiment quelque chose. Ok, ce type de metalcore…
  • 10000
    Ni vraiment electro-metal, ni complètement metalcore, les allemands de Vitja sont persuadés que c’est dans une voie médiane qu’ils trouveront le salut, et accessoirement la reconnaissance. C’est en tout cas ce qu’on pourrait croire en écoutant ce nouvel et troisième album du combo. Entre violence et mélodies faciles, il semble…
  • 10000
    Les allemands de Heaven Shall Burn se sont tus trois ans durant avant de nous offrir ce neuvième album. Bon, à vrai dire, si je les ai souvent croisé au tout début des années 2000, c'était le plus souvent accompagnés (les splits avec Fall Of Serenity et Caliban), et je…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *