FLY GOLDEN EAGLE : Quartz bijou

flygoldeneagle_quartzbijou

Il faut parfois prendre sur soi et faire confiance à son prochain. Ce n’est pas la bible, ni mon horoscope, ni un biscuit chinois qui me l’a appris. Cette leçon de vie pleine de sagesse, c’est ma boîte mail qui me l’a apprise. Bon, ok, la confiance donnée n’est pas toujours récompensé à la hauteur de mes attentes. Mais parfois, elle l’est. Prenez Fly Golden Eagle, par exemple. Quelle probabilité pour que je tombe dessus par hasard ou par choix . Et bien, cher lecteur, je ne vais pas te laisser mariner dans ton jus, je vais te l’avouer sans ambages : aucune. D’abord parce que je ne connais pas ce projet, ensuite parce que je ne connais pas non plus son géniteur Ben Trimble, troisièmement parce que je ne connais pas non plus le label Ato records, et enfin parce que ce disque ne bénéficie pas vraiment d’une médiatisation galopante. Mais voilà, il y a derrière leurs petits claviers des gens probablement bien intentionnés qui m’ont conseillé d’y jeter une oreille. Ce que je fis. Et j’en fus heureux ! Car si la musique proposée ici est pour le moins inhabituelle, son côté melting-pot rétro m’a à la fois intrigué et charmé. On y trouvera du rock psychédélique, des bribes funk, des effluves tenaces de glam, et tout simplement du rock classique et efficace. Rien de tape-à-l’oeil, un parfum seventies assumé, mais un petit disque qui se tient droit face à l’adversité. Ecoutez donc un « Boychild ghost » et osez me dire qu’on y retrouve pas la magie d’un Vanilla Fudge au top de sa forme ! Il est aussi légitime de penser à T-Rex et autres chantres du glam. Ces quatre musiciens de Nashville ont beau être des jeunots, ils savent allier le fonds et la forme pour accoucher de titres fiévreux et moelleux à la fois. Je devrais vous dire que ce disque s’inspire du film « The holy mountain », mais j’avoue m’être arrêté à la musique, et ne pas me sentir coupable pour autant. Faites-en autant, ou faites autrement, peu importe, mais écoutez « Quartz bijou » ; vous m’en direz des nouvelles.

Site officiel

Fly Golden Eagle : Tangible intangible

Related Posts

  • 10000
    Gwenno, c'est Gwenno Saunders, galloise de son état, et ex-frontwoman des Pippettes. Et ce disque au nom exotique est son premier album solo, après avoir sorti deux ep remarqués. Remarqués car diamétralement opposés à la pop du trio. Gwenno revisite ici le rock psychédélique et le kraut rock, à grands…
  • 10000
    Rose Windows n'est pas un groupe, c'est une sorte de communauté, une somme d'individus libre-penseurs pratiquant une musique assez marquée par celle de leurs aînés. Bon, ils sont sept, ça fait donc un sacré paquet d'aînés, ce qui explique la diversité des influences (oui, ben on fait ce qu'on peut) ;…
  • 10000
      La boucle est bouclée. Si vous aimez le rock psychédélique, le stoner et le jazz rock à cuivres rutilants, ces américains signés chez Daptone sont faits pour vous. Entièrement instrumentaux, les dix titres de ce quatrième album font oublier sans mal l'absence de vocaliste, avantageusement remplacé par des cuivres…
  • 10000
    Des fois, il ne faut pas plus qu'une pochette fun et un titre à l'avenant pour avoir envie de découvrir un disque. Les Big Byrd est une formation suédoise qui donne dans le rock psychédélique. "They worshipped cats" est à priori le premier album d'un groupe pas du tout connu…
  • 10000
    Quatrième album pour Wooden Shjips, groupe qui a choisi la voie du rock psychédélique à sa création en 2006 et ne s'en est jamais éloigné. Un psychédélisme électrique, parfois nerveux, qui s'exprime au travers de morceaux relativement longs, répétitifs et au chant lointain et à demi-effacé, comme un rêve éveillé.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *