DARKHER : Realms

pro_187_-_darkher_-_realms_2

Myrkur, Ricinn, Chelsea Wolfe… et Darkher. Depuis quelques temps, les filles explorent les passerelles entre musique expérimentale, ambiant, metal et pop songs cauchemardesques. Jayn Hanna, donc, s’est émancipée de sa formation d’origine The Steals pour voler de ses propres ailes noires. Et c’est plutôt bien de voir les donzelles du côté sombre s’exprimer en leur propre nom, exposer leurs propres créations, plutôt que de servir de faire-valoir à des barbus. Bon, autant être clair : c’est plus du côté de Chelsea Wolfe qu’il faut chercher une influence ici. De metal, on ne trouve que les ambiances pesantes à souhait et quelques guitares bien graves. Le reste relève plutôt du rock gothique mâtiné d’ambiant et de folk. La voix de Jayn tutoie, elle, plutôt le paradis que l’enfer. Délicate, belle, féerique même, elle surplombe l’ensemble, rassure parfois, inquiète le plus souvent, paralyse souvent l’auditeur. « Realms » n’évite pas forcément la chausse-trappe de la redite, mais on ne lui en tiendra pas rigueur, tant il reste captivant la plupart du temps. Pour un premier album, Darkher a quand même bien assuré. Un peu plus de diversité mélodique et on tiendra un grand du rock sombre.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Je ne sais pas pourquoi je ne rencontre la vénéneuse Chelsea Wolfe qu'aujourd'hui, alors qu'elle sort son cinquième album. Je veux bien que son rock gothique vénéneux teinté de noise, de métal, de folk et d'éléments atmosphériques ne soit pas la musique la plus médiatisée au monde, mais quand même,…
  • 10000
    La voilà, la suite des aventures de la danoise Myrkur que j'appelais de mes vœux en septembre 2014 ! Sur son premier ep dont la chronique n'est pas très loin d'ici, elle mélangeait sans vergogne heavenly music et black metal. Une mixture hautement addictive de par son originalité autant que par…
  • 10000
    "One-woman band". Le terme a certainement déjà été utilisé pour parler de metal. Mais de black metal, ça, c'est moins sûr. Certes, des groupes de filles dans le metal noir, il y en a déjà eu, mais là, je trouve qu'assumer le poids d'un projet musical seule dans un carcan…
  • 10000
    Quelque part entre l'heavenly et le cauchemar, le grandiloquent et l'intimiste, la caresse et l'écorchure, ce nouveau projet français prend racine sur un territoire vierge issu de l'imagination fertile de sa créatrice Laure Le Prunenec. Il faut dire que la brune a été à bonne école, collaborant avec le fou…
  • 10000
    Le terrifiant révérend Manson (bouh!) à moitié rangé des voitures, il fallait bien que quelqu'un récupère l'attirail gothico-baroque et lui rende sa raison d'être (non non, aucun rapport avec un chanteur français amputé du sourcil). Eh oui, car nous, les gens qui écrivons des chroniques de disques, ça nous manquait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *