BAYSIDE : Vacancy

bayside_vacancy

Autre groupe emo à la longévité encourageante pour les petits jeunes qui débuteraient dans le milieu, Bayside a, nonobstant son talent à composer des chansons pop et rageuses à la fois, largement mis de l’eau dans son vin avec le temps. Certes, les guitares punky ne sont jamais loin des mélodies très pop, et la voix de son leader Anthony Raneri rappellera encore de merveilleux souvenirs à ceux qui, comme moi, ont été retournés par leur éponyme « Bayside » de 2005, véritable leçon d’alliance de l’énergie et de l’émotion. Ce septième album, donc, ne surprend guère, proposant toujours ce même mélange entre fougue et feeling, au travers de onze titres entraînants qu’on ne pourra s’empêcher de fredonner. La question est bien sûr ; sont-ils assez bons pour rester en tête une fois le plaisir de la découverte passée ? Là, je suis un poil plus circonspect. Car Bayside est fidèle à lui-même, et donc la valeur ajoutée de ce « Vacancy » est quasi-nulle. Ce qui n’empêchera absolument pas un titre comme « Maybe, Tennessee » ou quelques autres d’être des tubes de concert, et ce disque d’être plébiscité par les fans. Pour les autres, « Vacancy » reste une sortie emo très valable mais pas démentielle.

Site officiel

Paroles de l’album

Bayside : Pretty vacant

Bayside : I’ve been dead all day

Related Posts

  • 10000
    Cinquième album pour les américains de Bayside, l'un des meilleurs groupes emo / punk au monde. Oui, je sais, je ne laisse pas trop de place au doute ou même à l'étique du chroniqueur (brrr, sale bête), mais voilà, j'ai craqué sur le premier album, et même si depuis le…
  • 10000
    D'ordinaire, lorsqu'on aime passionnément quelque chose, on est tôt ou tard dégoûté, déçu. Du sirop bu pur aux fraises à la moutarde en passant par les pulls jacquard, on se rend un jour compte que ce n'était pas aussi bien que ça, qu'au bout d'un moment ça donne la nausée.…
  • 10000
    Il y a quelques mois, je chroniquais le premier album, éponyme, de Bayside, trio d’emo américain. Et y prenais un certain plaisir, tant le groupe présentait d’évidentes qualités. Leur chemin vers une gloire bien méritée a été stoppé brutalement par un terrible accident de la route qui a emporté leur…
  • 10000
    Formé en 2012, Daisyhead est un quatuor de Nashville, Tennessee, qualifié d'emo / punk / post hardcore. Pas très excitant, tout ça. Pourquoi je me suis engagé là-dedans ? Bah, à vrai dire, je ne sais plus trop. Désœuvrement, envie de changement, recommandation ? Mais en découvrant « Defenseless », le premier titre de…
  • 10000
    Certains groupes choisissent très bien leur nom. Prenez ces ptits gars de San Francisco, qui ont choisi ce nom de péteux. Et bien finalement, oui, il les représente bien. Car la musique du groupe sonne très américaine : il y a du rock indé, du rock alternatif, du big rock…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *