ALINE : La vie électrique

aline_lavie

Le rock français, ça n’a jamais été ma came. Alors ce deuxième album d’un groupe français au nom rappelant un tube tiédasse de Christophe ne m’inspire pas des masses. Mais bon, si on m’a envoyé ce disque, c’est bien qu’on a pensé que ça pourrait me provoquer autre chose que de l’urticaire, alors je me lance. « Avenue des armées » lancé, le constat est simple : Aline produit une musique à équidistance de la chanson française et de la pop groovy des eighties. Et le fait plutôt bien. Bon, je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas complètement convaincu, mais l’alliance de cette synth pop funky, de cette voix très blanche, peu assurée, et de ces textes faciles et poétiques, c’est quand même pas mal. Ce qui me dérange en revanche, c’est cette petite mais tenace impression de découvrir le premier album du fils d’Etienne Daho. Et, bon, j’aime pas Etienne Daho, mais là ça passe assez bien, et à la limite ça me trouble encore plus. Donc, pour conclure, on a là un disque agréable, aux pop songs francophones mais pas franchouillardes, rythmé et entraînant, sur lequel ni les mélodies ni les textes ne heurteront les oreilles des mélomanes, à réserver tout de même à ceux que la nouvelle scène pop francophone ne rebute pas.

Site officiel

Aline : La vie électrique

Related Posts

  • 10000
    Nouveau venu dans le petit monde du revival synth pop aux sonorités 8-bit, Gunship arrive avec un train de retard mais plein de bonne volonté. Proposant un format plus pop que ses compères Penetrator, Kavinsky et autres Carpenter Brut (dont on retrouve d'ailleurs un remix en fin de parcours), le…
  • 10000
    Troisième « vrai » disque chez Moshi moshi pour le duo anglais Summer Camp. Au programme, une pop indé énergique et acidulé, frôlant parfois le rock alternatif, mais également chargée d'influences synth pop ou simplement plus pop. L'alternance et la complémentarité des voix féminines et masculines (Summer Camp est un couple mixte…
  • 10000
    Vous aimez l'electro-pop ? Vous aimez les ambiances crépusculaires ? Ghost Culture vous offre les deux. Et là, certains commencent déjà à saliver. Ouais, j'le sais ! C'est parce que les autres se sont déjà barrés. Ghost Culture, en fait, c'est un mec, tout seul, avec un synthé qui fait…
  • 10000
    Deuxième album pour les suédois de Kamera après les sempiternels départs pour raisons musicales. Le groupe œuvre dans une électro-pop certes gentillette mais pas inintéressante pour autant. On pourrait rapprocher le style de Kamera d'un Zoot Woman ou d'un Mesh moins typé goth, soit une synth-pop légère, dansante et parfois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *