SERIAL KILLERS PRESENTS : Summer of Sam

Pas eu vent du tout de ce projet avant ce soir. J’ai juste croisé, au hasard d’une publication facebook, un avis de sortie. Et pourtant, quand B-real annonce une nouvelle collaboration façon « all star band », je suis attentif. D’autant plus quand il s’agit d’un projet sur un thème bien sombre. Serial Killers est donc un trio constitué de la voix de Cypress Hill, avec Xzibit et un certain Demrock, protégé de ces deux monstres du hip-hop, et donc habitué à rapper en leur compagnie sur leurs projets respectifs. « Summer of sam » est le quatrième opus du posse, sur lequel on peut également croiser Snoop Dogg et Busta Rhymes. Les sonorités horrifiques restent assez sobres ; on est pas dans le grand-guignol ici, plutôt sur des touches d’ambiance, des samples, et une construction anxiogène, au gimmicks rythmiques assez forts. Et ça pourrait suffire à faire de ce disque une jolie petite surprise. Mais ça n’est pas vraiment le cas, hélas. La faute à certains rajouts qui n’ont pas vraiment leur place ici : chœurs féminins un peu cheap qui tendent vers le R&B, parties groovy hors-propos étant donné le sujet central… Et puis, bon, dans l’ensemble, les instrus sont quand même assez décevantes. Moi qui pensais trouver ici un bon petit disque hip-hop d’Halloween, j’en suis pour mes frais… Dans le genre, on préférera donc se tourner vers un Circle Of Tyrants ou un Necro. Dommage !

Paroles de l’album

Facebook (B-real)

Facebook (Xzibit)

Instagram (Xzibit)

Related Posts

  • 10000
    La Coka Nostra, c'est un rêve de gosse qui se réalise. Pensez donc : House Of Pain de retour, qui s'acoquine avec Ill Bill, le frangin de Necro, et propose une bombe de 15 titres d'un hip-hop sombre et au côté rock n' roll prononcé, avec des guests de folie…
    Tags: rap
  • 10000
    Quatrième album de collaborations pour Muggs, toujours très productif et soucieux de fournir de la qualité à ses nombreux fans, et dont les tiroirs doivent d'autant plus déborder qu'il a été sous-exploité par ses compères de Cypress Hill dernièrement. Le voici donc qui invite Ill Bill (frangin quelque peu parano…
    Tags: se, plus, on
  • 10000
    Quand j’ai vu ce disque sur les tablettes de parution, j’en ai salivé d’avance. Bercé depuis longtemps à la musique du Soul Assassin Muggs, autant au travers de House Of Pain que de Cypress Hill, Psycho Realm ou ses projets solo (et bien accompagnés), je suis les agissements du bonhomme…
    Tags: plus, disque, on, bien, of, faire, paroles, instrus, b-real, suis
  • 10000
    Gustavo et Jack Gonzalez grandissent dans l’atmosphère malsaine de Pico-Union, pourrie par la présence des gangs et de la violence qui les accompagne. Mais voilà, pour des latinos, dans les années 90 et particulièrement à Los Angeles, un autre modèle que les gangs se dresse fièrement, représentant d’une communauté pas…
    Tags: plus, cypress, hill, se, bien, b-real, hip-hop, rap
  • 10000
    Si c'est B-Real qui a en premier lieu fait connaître Sick Jacken par le biais de l'excellent premier album de Psycho Realm, celui-ci a vite fait de sortir de l'ombre de son comparse et admirateur, développant toujours un univers sombre et enfumé, chargé de références street et gagnsta, autant que…
    Tags: on, plus, vraiment, n'est, nouvelle, monstres, disque, sombre, b-real, assez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *