INSANE CLOWN POSSE : Fearless Fred Fury

Mine de rien, le duo déglingo du horrorcore pose ici son quinzième album sur la table. Toujours aussi barrés, Violent J et Shaggy 2 Dope nous pondent encore une fois un disque bourré jusqu’à la garde d’un rap hardcore très white trash, chargé de références pop culture et de textes finalement assez proches du metal extrême par leurs sujets déviants et « evil ». Bien sûr, tout ça est coupé au hip hop juggaloo, et celui-ci va puiser un peu partout, joyeux foutoir organisé où le groove malade entrechoque des samples d’armes à feu, où les instruments « nobles » sont martyrisés, malmenés, exposés comme des marionnettes grossièrement grimées dans une maison de l’horreur d’un slasher. Est-ce que ce disque peut potentiellement s’adresser aux fans de hip-hop dans leur ensemble ? Non. Est-ce que les fans seront ravis de cette nouvelle sortie d’un as du jeu d’ICP ? Assurément. Est-ce que quelque part entre les deux, il y a un public potentiel ? Bien sûr ! Mais il va falloir s’accrocher si c’est votre première rencontre avec les clowns de l’enfer. ICP ne respecte rien : ni la musicalité, ni la décence, ni une certaine forme de logique mélodique. Imaginez un ODB lobotomisé aux films d’horreur et élevé par une famille de serial killers et vous y serez. Le duo pervertit tout ce qu’il touche, alors rien ici n’est foncièrement plaisant ou accrocheur. Ce qui ne signifie pas qu’on y trouve aucun bon titre. « Fearless Fred Fury » est donc, comme ses grands frères, une bulle de folie et d’irrespect dans le monde du hip-hop, une de celles qui éclate en laissant s’échapper une fumée bien toxique. Êtes-vous prêts à respirer ses vapeurs ?

Site officiel

Paroles de l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *