MIDNIGHT JUGGERNAUTS : The Crystal Axis

midnightjuggernauts_thecrystalaxis

Découvert tard mais adoré immédiatement, ce « Crystal Axis » des australiens est l’un de mes albums de chevet de la fin d’année 2010 et de ce début d’année 2011. Midnight Juggernauts, c’est un peu le compromis idéal entre l’electro-pop rêveuse, l’electronica aventureuse et le rock psychédélique / progressif bien chelou. Le cul entre trois chaises, c’est peu confortable, et difficilement étiquetable aussi. Mais voilà, musicalement, le cocktail est un délice pour le tordu que je suis. Après le « Red Dawn » introductif et son trip science-fiction, je suis déjà à fond. Alors lorsque le tube « Vital Signs » débarque, je ne suis plus qu’un garçon facile. Tout au long de ce deuxième album, on se perd dans un espace-temps différent, à bord d’un vaisseau fantôme qui traverse les époques et les genres avec une aisance et un talent déconcertant. Voix grave, claviers omniprésents, electro parfois bruitiste, limite rock, ambiance surréaliste et groove se rencontrent, s’attirent et se repoussent, provoquant une onde de choc que le cortex du pauvre auditeur se prend de face et de côté à la fois, baissant forcément sa garde. Alors oui, le monde des Midnight Juggernauts n’est pas forcément fait pour le commun des mortels. Il faut une tenue de cosmonaute du son pour l’arpenter, un esprit ouvert pour l’appréhender, une volonté d’acier pour en revenir. Mais le voyage jusqu’au « final goodbye » du « Fade To Red » clôturant l’album vaut vraiment le coup ; de nos jours, il est rare qu’un disque vous propose une telle expérience. 

Paroles de l’album

Site officiel

Midnight Juggernauts : Vital signs

Midnight Juggernauts : This new technology

Related Posts

  • 76
    Cette année, la sortie de l'adaptation cinématographique attendue et redoutée du chef d'oeuvre de Tolkien coïncide avec celle du sixième album du duo autrichien Summoning. Coïncide ? La question reste en suspens. En effet, soucieux de se démarquer de la masse et guidés par une véritable passion, Silenius et Protector…
    Tags: de, à, un, une, se
  • 74
    Qui a déjà jeté une oreille du côté de Necromantia, Rotting Christ, Order Of The Ebon Hand et autres Septic Flesh le sait, les grecs sont capables de faire preuve d'une violence exemplaire, et parviennent de plus à y insuffler une rigueur et un génie musical, pour rendre le tout…
    Tags: de, une, un, à
  • 73
    Étonnant, c'est le mot qui m'est venu à l'esprit à l'annonce de la sortie de cet « Outsider », troisième album de monsieur Shadow, qui s'illustre d'habitude plutôt par sa propension à peaufiner longuement ses albums avant de daigner les sortir. Et un curieux sentiment de déjà-vu m'étreint à l'écoute…
    Tags: de, à, un, se, une
  • 71
    Puressence est une formation anglaise qui pratique une pop indé assez mélancolique et poignante, avec la particularité de comporter un chanteur à la voix très androgyne (pour tout dire, j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'une chanteuse). Et l'air de rien, c'est un groupe qui vient d'atteindre ses 19 ans de…
    Tags: de, un, une, à
  • 70
    Les Marseillais de Dagoba sont sur une pente ascendante depuis un bon petit paquet d'années, et font tout pour rester sur le devant de la scène, s'imposant un rythme de croisière, une qualité compositive et une puissance rares. Bon, certes, la recette bouge peu ou pas du tout (ici, un…
    Tags: de, un, à

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *