CRYSTAL FAIRY : Crystal fairy

C’est paradoxal, mais c’est bien dans la musique indie que l’on trouve le plus de supergroupes. Vous me direz, qu’ont-ils de super si la plupart des gens ne connaissent pas la moitié des membres ? Je vous répondrai que je m’en fous ; ils n’ont pas pour seul intérêt la renommée de leurs membres, mais bien la somme de leur savoir faire et de leur talent, et qu’on connaisse ou non l’ensemble des ingrédients d’un plat n’a jamais empêché d’en apprécier la saveur. Bon, d’accord, ce genre d’union n’est pas toujours auréolée de succès. Mais ça n’empêche pas d’être curieux et d’avoir si ce n’est la foi du moins l’espoir qu’il en soit autrement. Crystal Fairy, c’est l’union de deux Malvins (Buzz et Dale), de la chanteuse de Le Butcherettes Teri, et du fureteur Omar de At The Drive-In / The Mars Volta, Antemasque et quelques autres). Le résultat, très rock, est difficilement définissable. Prenez du punk, du rock indé, du garage, du stoner, mélangez le tout et vous êtes arrivés. Bon, en même temps, on en attendait pas moins d’une signature Ipecac. Mais hormis cette (relative) originalité, ce premier album du projet est surtout un vrai bon disque, qui va puiser dans la sève de l’arbre rock une attitude, un rythme, une aisance et une simplicité qui forcent le respect. « Crystal Fairy », le disque, coule de source, fait taper du pied, et convainc aisément son auditoire. On ne lui en demande pas plus !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Pas une nouveauté à proprement parler, puisqu'il était déjà sorti dans une relative confidentialité sur un autre label et sous un autre titre (« Dark black make-up »), « Delicious rock noise » est tout de même un cas intéressant. D'abord, il s'agit d'un premier album d'un groupe garage-punk. Vous pouvez y aller, je…
  • 10000
    Croisement plus ou moins gracieux entre Oasis et ses ancêtres garage rock, The Orwells est un combo de l'Illinois dont "Disgraceland" est le deuxième album en date. Ayant déjà fait les premières parties des Arctic Monkeys, le nom dira peut-être quelque chose à certains d'entre-vous. Le son, lui, plus probablement…
  • 10000
    Derrière le groupe californien The Molochs, il y a surtout Lucas Fitzsimons, auteur – compositeur – interprète à la coupe de playmobil et au look de cousin machin, celui qui continue de ne jurer que par le rock anglais d'il y a 40 ans. Et ça s'entend dès l'entame de…
  • 10000
    Mrs Magician n'a en fait pas grand-chose d'une demoiselle. En revanche, son côté magique frappe dès le premier titre de ce deuxième album. « Phantoms », son riff imparable, son ambiance très The Coral, sa durée parfaite (3mn20, ni trop, ni trop peu) sont une introduction parfaite à l'univers garage pop psyché…
  • 10000
    Difficile de croire que le trio qu'on entend jouer sur ce premier album nous vient du sud de Londres, car sa musique puise son inspiration ailleurs (outre-atlantique pour être précis) et dans un autre temps (les années 90). Rock alternatif, pop indé, noisy pop sont les mamelles de ce « Weird…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *