MIDNIGHT JUGGERNAUTS : Uncanny valley

midnight-juggernauts-uncanny-valley-cover

« The Crystal Axis » avait été pour moi une découverte tardive mais fondamentale. L’électro rock protéiforme et spatial des australiens m’avait alors fasciné autant que subjugué, si bien que le côté kitch et volontiers « too much » ne me dérangeait en rien. Plus tard, de redécouvrais « Dystopia » avec le même bonheur. Autant dire que ce troisième opus était attendu autant que redouté. Car oui, je l’avoue, je ne suis pas homme à donner ma confiance absolue à une formation, à croire aveuglément qu’elle ne me décevra jamais. Bien au contraire, je suis de ceux qui croient que toutes les bonnes choses ont une fin. Et hélas, « Uncanny Valley » me donne raison. Beaucoup plus pop, moins personnel, plus dansant, ce disque est hélas celui que la maison de disques et certains médias bienveillants étaient en droit d’attendre ; un exercice de vulgarisation, de lissage, une oeuvre plus scientifique, clinique que le passé musical un peu plus trouble du combo. Oh, tout n’est pas à jetter, mais globalement j’ai l’impression d’écouter ici une resucée des deux premiers disques, l’âme et la folie en moins. Et forcément, ça me fait chier. J’espère que je ne serai pas le seul à percevoir « Uncanny Valley » comme ça, parce que j’ai vraiment envie de retrouver « mes » Midnight Juggernauts dans deux ans.

Paroles de l’album

Site officiel

Midnight Juggernauts : Memorium

Midnight Juggernauts : Ballad of the war machine

Midnight Juggernauts : Systematic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *