JAWS : Object dom

Amis mélomanes, avant d’entrer ici soyez prévenus : vous ne trouverez au sein de ce troisième album de Jaws rien de ce que vous connaissez déjà, ou si peu ! Beats labyrinthiques, mélodies post-humaines, sonorités mécaniques et expérimentations musicales sont au programme de ce nouvel album mutant. La présence d’une voix humaine déclamatrice est le seul élément qui relie « Object dom » à notre monde. Le reste oscille entre évolution techno indus, electronica bruitiste et space rock du futur. Soit un style difficilement descriptible par des mots. Peut-être plus par des sensations ? Oppression, émerveillement, inquiétude, irréalité, étourdissement, déréalisation. Jaws m’évoque parfois les pièces les plus extra-terrestres de Skinny Puppy, mais le plus souvent rien du tout tant son art est personnel et cybernétique. A la fois chaotique et très ordonné et construit, l’univers de Jaws fascine et obsède assez rapidement l’auditeur, qui n’y comprendra pas tout mais aura quand même envie d’y revenir. Unique.

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *