IVAR BJØRNSON AND EINAR SELVIK’S SKUGGSJA : Skuggsja

skuggsja

Il fallait bien que ça arrive, et c’est arrivé. En 2014, pour être précis. Quoi donc ? Et bien, la rencontre de deux têtes pensantes de la musique neo-viking, classique versus metal, j’ai nommé Ivar d’Enslaved et Einar de Wardruna. Et là, vous vous dites « mais pourquoi diable ça ne nous arrive que maintenant ? Il se trouve que cette collaboration musicale des deux hommes a été conçue pour célébrer la constitution norvégienne à l’occasion d’un concert, non pour faire vibrer les fans du genre sur galette. Mais comme rien ne se perd, tout se recycle, voici le résultat sur disque. Un long disque, sur lequel chacun a le droit de s’exprimer comme il le souhaite, alliant le meilleur des deux mondes, ou du moins s’y essayant. Une intro longuette et assez dispensable musicalement parlant, et on passe enfin aux choses sérieuses avec la superbe chanson-titre, pas metal pour un sou mais très réussie. Le troisième titre me fait prendre une sage résolution ; je vais éviter de vous retranscrire les titres. Ben oui, tout est en langue natale, le contraire serait dommage. A part ça, il ressort les guitares d’Ivar et va même réveiller Grutle Kjelsson pour invoquer un viking metal pur jus, épique et sauvage. Le reste navigue entre les deux mondes, avec quand même une prédominance du côté folk, qui ravira les amateurs de Fejd, de la série « Vikings » (à laquelle Einar Selvik participe) et de Wardruna, forcément, même si ce projet est loin d’être du copier-coller, apportant une réelle plus-value par l’expérience et l’intelligence du duo. Un premier essai qui en tout cas mériterait d’être développé sur un deuxième album, peut-être plus concis mais en conservant cette alchimie epic folk qui transporte l’auditeur par sa puissance et sa profondeur !

Paroles de l’album

Site officiel

Ivar Bjornson and Einar Selvik’s Skuggsja : Skuggsja

Related Posts

  • 10000
    Formé en 2005 par des frangins metalleux suédois, Fejd est une formation intéressante à bien des égards. Tout d'abord parce que son propos est de pratiquer une musique médiévale folk vierge de tout artifice metal mais en reprenant l'intensité et les constructions du genre et les transposant avec des instruments…
  • 10000
    Sans jamais renier son glorieux passé de premier de la classe de la deuxième vague black, Enslaved s’est toujours posé en formation ambitieuse, mettant un point d’honneur à évoluer d’album en album, un peu comme ses condisciples et voisins Emperor (dont on cherche en vain un successeur). Ayant touché la…
  • 10000
    Avec les années, on s'est rendu compte qu'Enslaved n'était pas qu'un bête groupe de black metal se contentant d'exploiter le filon "mes glorieux ancêtres les vikings", avec un certain talent mais peu d'imagination. Non. Convaincu (à raison) d'avoir trouvé les limites d'un style naissant et déjà moribond avec l'exceptionnel "Frost",…
  • 10000
    Cinquième album pour les norvégiens de Svartahrid, qui œuvre dans un black metal viking tel qu'on le pratiquait au début des années 90. Thrashy, basique, doté de claviers discrets rehaussant juste ce qu'il faut l'ambiance et d'une voix criarde qui à l'occasion ne rechigne pas à effectuer quelques grunts, le…
  • 10000
    Depuis 1993 (soit 21 ans eh ouais, jsuis une bête en calcul mental), les norvégiens de Einherjer tiennent le cap et résistent coûte que coûte à l'envahisseur, droits sur leur drakkar, défenseurs infatigables d'un black folk aux influences nationales assez légères par rapport à certains collègues, et au metal de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *