HEALTH : Death magic

health_deathmagic

J’ai, sans le savoir et comme une foule de gens, geek ou pas, découvert la musique des angelinos de Health en 2012 avec leur titre « Tears » sur la bande originale du (très bon) jeu Max Payne 3. Sauf que je n’ai pas vraiment cherché à en savoir plus, l’expérience ludique exceptionnelle supplantant largement l’efficacité du titre. C’est un peu le hasard du calendrier qui me fait croiser de nouveau le combo, et je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre. « Victim » plante le décor de façon assez lugubre ; plus d’une minute de mise en bouche en forme de coups de semonce electro – goth, avant de basculer dans une cold wave plus classique. Si le côté pop est complètement assumé par la voix et les mélodies, le traitement de celles-ci à travers un spectre industrialo-expérimentalo-progressif a de quoi surprendre l’auditeur, en rebuter certains, en passionner d’autres. Cette indolence nourrie de stridences et de beats electroniques, ce style très tribal et chargé d’une mélancolie fantomatique habille l’intégralité des 12 titres de ce nouvel album. Un disque plus facile et accessible que les précédents, mais qui demande tout de même plusieurs écoutes avant d’être digéré et compris. Health ne s’adresse plus aux fans de noise rock, pas directement à ceux de cold wave, un peu moins à ceux de rock expérimental : un placement d’avenir sans doute, mais risqué !

Paroles de l’album

Site officiel

Health : New coke

Related Posts

  • 10000
    Oh, la hoooonte ! Il ne connaît pas The Soft Moon ! Il n'a jamais écouté leur deux premiers albums ! Il n'a aucun droit de parler de ce « Deeper » ! Et pourtant, je vais le faire. Bon, si certains sont dans le même cas que moi et découvrent avec ce troisième album ce…
  • 10000
    Josephine Philip et Ina Lindgreen sont deux filles de Copenhague qui aiment la musique, et ont décidé d'en faire en duo après une rencontre au sein d'un groupe de ska. Voici des infos capitales dont on se fout complètement pour appréhender correctement « Dance and cry », le deuxième album des dames.…
  • 10000
    Un nom bien singulier, et une musique qui l'est tout autant, voici ce que je vous propose aujourd'hui. Attention, je ne dis pas que celle-ci est exempte d'influences palpables, ni qu'elle est d'une originalité folle. Mais il est indéniable que la musique de 2:54 est la sienne. Bâtie sur les…
  • 10000
    Deuxième album pour ce trio de Detroit. La pochette rappele un peu le côté goth à deux balles d'une Zola Jesus, mais heureusement, le contenu n'a rien à voir. Goth par contre, là on est en plein dedans. La voix, le son des guitares, la batterie étouffée, l'ambiance cold wave…
  • 10000
    Quand "Nausea", premier contact pour moi avec les américains de Craft Spells débute, j'y vois un groupe plus complexe que je ne l'imagnais. Car la pop de Craft Spells est légère, cotonneuse, aérienne. Ni le titre de l'album ni son artwork un peu sordide ne lui rendent grâce. Et de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *