FAYCAL : Chants de ruines

Fayçal est un mc bordelais plutôt discret. Je l’ai croisé ça et là, au travers de quelques featurings avec VII, mais mea culpa, je n’ai jamais trop cherché à en savoir plus. Aujourd’hui, la sortie de ce nouvel ep me permet de me rattraper un peu. Ce qui me frappe d’abord, c’est la ressemblance, autant dans la clarté du flow que de la plume, avec un Fuzati. Bien sûr, Fayçal a un timbre plus grave, et un verbe plus littéraire et moins cynique. Les six titres de cet ep présentent un style mélancolique et amer, ce qui n’empêche pas quelques coups de dents de-ci de-là. D’ailleurs, il se présente lui-même comme « un peu sauvage mais respectueux ». Du rap à l’ancienne, quand le sens et la rime n’étaient pas solubles dans le son et la frime, que les coups portés l’étaient avec finesse. Bien sûr, on peut juger ces six titres comme très classiques ; on a déjà entendu ce flow, ce type de textes, ce type d’instru. Et puis ça reste un ep, court, frustrant. Mais porter un artiste comme Fayçal aujourd’hui, c’est aussi s’assurer qu’il puisse briller encore et un peu plus demain. Et puis, quand même, il y a de très bons moments ici, et Fayçal ne peut qu’inspirer et impressionner par son écriture qui nous rappelle que c’est de la poésie qu’il est né avant de se hisser dans le hip-hop et non l’inverse. C’est une évidence à l’écoute d’un « Balade en sourde oreille » par exemple, et ça amène une réelle plus-value à l’ensemble.

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Quatrième album pour Fuzati et son projet Klub Des Loosers. Le versaillais axe toujours ses textes vers la mise en lumière de tous les travers de la société, décrits de manière directe et grinçante, en prenant pour appui des textes d’un cynisme glaçant et les opposant à des instrus assez…
    Tags: on, ne, textes, plus, qu, l, d, fuzati, bien, y
  • 10000
    C'est terrible comme on peut trouver certaines choses géniales et repoussantes à la fois. Le versaillais Fuzati fait partie de ces choses musicales pour moi. Je trouve son flow intéressant, original, ses textes exceptionnellement bien écrits, proches dans l'esprit d'un Arnaud Michniak. Mais le tout et son habillage sonore me…
    Tags: textes, plus
  • 10000
    « Boombap 2.0 ». Une jolie formule qui, Lacraps l’avoue, n’a pas de signification profonde. Vieilles formules à la diction moderne, pourrait-on dire ? Oui. Lacraps, nordiste d’origine, montpelliérain d’adoption, est venu tard au rap. Trop occupé à survivre. Ce qui ne signifie ni qu’il est plus « street » qu les autres, ni moins…
    Tags: d, l, qu, ne, a, s, rap, plus, mc, se
  • 10000
    Je me sens assez proche d'un gars comme Ywill. Parce que lui et moi, on doit être à peu près de la même génération, on a découvert le hip-hop avec les mêmes références, et on semble avec les mêmes attentes pour le genre : du bon son et du bon sens.…
    Tags: on, ne, plus, a, hip-hop, sens, rap, français, amour, fort
  • 10000
    Décidément, je croise souvent le beatmaker Mani Deiz en ce moment. Et autant il est efficace et posé en solo, autant il est un atout considérable pour ses collaborateurs dans le domaine hip-hop. Cette fois-ci, donc, c’est avec Lucio Bukowski qu’il s’associe le temps de 38 minutes d’un rap français…
    Tags: d, s, rap, c, autant, français, mc, plume, littéraire, l

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.