FATIMA AL QADIRI : Medieval femme

Ça fait longtemps que Fatima Al Qadiri casse les codes et fait un feu de joie avec les idées reçues. Pour ce nouvel album, elle revisite la poésie des femmes arabes au moyen âge. SI vous ne connaissez pas le personnage, et surtout sa musique, vous pourriez vous attendre à quelque chose d’un peu obséquieux, respectueux d’une tradition musicale ancestrale, ou au contraire chantant et léger, riche en couleurs chatoyantes. Dans un cas comme dans l’autre, vous êtes dans le faux. Ma dernière rencontre avec la dame, « Brute », m’avait laissé un goût d’inachevé dans la bouche. Quelque chose m’y plaisait beaucoup dans la manière de déconstruire et réinterpréter l’existant, de parvenir à faire peur en musique sans forcément utiliser les clichés habituels. Mais j’y voyais également des limites ; celle de sonorités trop répétitives, de ficelles un peu trop grosses, empêchant les marionnettes sonores de se mouvoir comme elles auraient dû / pu. Sur cet album, le métissage a, on s’en doute, encore plus sa place, ce qui me laisse donc entrevoir un rendu plus organique et moins « systématique ». De fait, on a ici quelques éléments nouveaux : la voix tout d’abord (la sienne), mais aussi quelques instruments traditionnels. Ceux-ci tissent des mélodies toujours aussi étranges et désespérés. L’idée est de mâtiner cette ambiance de l’idée de désir. On le sait, celui-ci peut prendre bien des formes, alors pourquoi pas ? Mais si un titre comme « Sheba », par exemple, intègre des soupirs langoureux, je vous déconseille de mettre « Medieval femme » sur la platine avec votre crush pour un moment coquin ; vous risquez juste de casser l’ambiance. Ce qui ne m’empêche pas de trouver de la beauté au sein des titres, ni de les trouver réussis. Fatima Al Qadiri excelle dans le fait d’installer une ambiance de recueillement mêlée de noirceur et de surréalisme. Les aspects musique de film sont encore une fois très développés, et l’ambiant bien dark n’est jamais loin. J’aurais pensé, et peut-être même aimé, trouver ici plus d’éléments traditionnels, et un peu plus de voix encore ; finalement les textes sont un point de départ, et ne constituent pas la moelle épinière de « Medieval femme ». Concrètement, je préfère ce disque à « Brute », mais il ne constitue pas encore la passerelle entre deux mondes que je pensais y dénicher.

Facebook

Related Posts

  • 10000
    Originaire du Koweït mais vivant à New York où sa musique foisonnante et visionnaire est il est vrai bien plus à sa place, Fatima Al Qadiri nous revient cette année avec un deuxième album à la pochette magnifiquement évocatrice. « Endzone » installe une atmosphère de guerre civile, un univers urbain et…
    Tags: plus, fatima, brute, qadiri, al, sein, bien, se, musique, titres
  • 10000
    Faut-il essayer d'apposer une étiquette musicale à ceux qui cherchent à tout prix à s'en défaire ? Voici une question légitime qu'on peut se poser à l'écoute de « On / off », le cinquième album du libanais exilé en France. Un petit point bio avant tout ; Bachar, après avoir débarqué à l'âge…
    Tags: me, on, world, musique, point, album, se, plus, toujours, bien
  • 10000
    Troisième album pour la tunisienne Emel Mathlouthi. La belle s'était déjà fait remarquer et apprécier par son style habile, à mi-chemin entre la new world d'influence orientale et la musique électronique la plus planante, du trip hop à l'ambiant. Plus aguerrie et confiante, on s'attend donc à ce que le…
    Tags: on, entre, titres, plus, se, bien, musique, ne, album, voix
  • 10000
    Non, mais sérieusement, faut arrêter. Il faut arrêter de m'envoyer des supers albums. Parce que moi, concrètement, je suis un fétichiste du disque. Et donc, m'envoyer un disque aussi excellent version numérique, ça ne va pas me suffire longtemps. Il faudra tôt ou tard que je le tienne entre mes…
    Tags: plus, entre, disque, world, cette, film, finalement, electro, se, loin
  • 10000
    Alors ça, c'est le genre de disque que je rêve de rencontrer tous les jours. Un truc inattendu, original, un peu fou, un univers unique dans lequel tu entres à pas de loup, pas bien sûr de l'issue du voyage qui t'a amené jusque-là. Et même si tu n'es pas…
    Tags: disque, se, plus, musique, voix, place, rencontre, bien, world, titre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.