DOLOMITE MINOR : Girl of gold

dolomiteminor_girlofgoldep

Je n’aime pas trop les ep. Trop court pour se faire une réelle idée du talent de ses auteurs, trop long pour faire illusion si ça sent plus le réchauffé que la fraîcheur printanière. Dolomite Minor est un duo qui se retrouve propulsé en première partie des Eagles Of Death Metal avec seulement une poignée de titres sous le bras. On se doute donc qu’il possède un petit truc en plus qui a titillé les sens des promoteurs ou peut-être même des musiciens. Sans trop de surprise, « Girl of god » est à dominante rock. Qu’il soit stoner, heavy ou bluesy, le rock de Dolomite Minor sonne massif et cool à la fois. Ni original ni renversant, le contenu de cette première salve est quand même bien assez troussé pour justifié d’être applaudi en live. On pensera bien sûr à plein de choses, en rapport plus ou moins étroit avec Josh Homme (ce « Talk like an aztec »!), mais on mettra ça sur le compte du bon goût plutôt que du mimétisme. Au final, on a ici un petit disque bien foutu, pour un autre groupe à suivre, ni de trop près, ni de trop loin.

Site officiel

Dolomite Minor : Girl of gold

Dolomite Minor : Talk like an aztec

Related Posts

  • 10000
    Enfants du rock, les quatre parisiens de Man Is Not A Bird ont gardé du post rock le goût pour des titres aux mélodies puissantes et à la progression en dents de scie, du shoegaze l'amour de l'éloignement et de l'étouffement, du metal la science du mur de grattes. Ils…
  • 10000
    Pas besoin d'être nombreux pour foutre un barouf monstre : c'est ce que semble nous dire le duo anglais Royal Blood (au nom forcément plus chargé de sens que si le combo avait été polonais). Rock fiévreux aux grosses influences stoner, les dix titres de cet expéditif premier album éponyme…
  • 10000
    Troisième album pour les soifards de Red Fang, qui dès les premières notes de "whales And Leeches", se positionne comme l'antithèse des formations sludgecore stoner aux riffs alambiqués et aux ambitoins progressives. In your face, c'est l'expression adéquate. Oh, quelques titres essaient bien de nous faire changer d'avis ("Dawn Rising",…
  • 10000
    Sixième album pour les quatre de Stockholm ! Mais qui sont-ils me direz-vous ? Et bien je n'en sais pas plus que vous ! Bref. Ces jeunes gens expérimentés œuvrent dans un rock teinté de stoner et d'influences seventies. Le groupe a accueilli en ses rangs le batteur des Hellacopters,…
  • 10000
    Je dois avouer que les Queens n'ont attiré mon attention que bien tard, peu convaincu que j'étais des défunts Kyuss. Mais je reconnais sans problème que "Lullabies To Paralyze" est un album formidable, et j'ai donc rejoint depuis la horde de fans transis attendant leur livraison de stoner. Et comme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *