DAS ICH : Egodram

dasich_egodram

Depuis 1989, le duo allemand Das ich navigue dans les eaux troubles de l’electro dark, unique prétendant au trône d’un sous-genre qu’il a lui-même façonné. Trouvant ses racines dans la musique électronique autant que dans le rock gothique, il donne à entendre une mixture originale, inédite, ne comportant aucune guitare, chantée en langue maternelle, et dont les titres sont des petites symphonies tragico-guerrières. Et cet « Egodram », septième album du groupe, et probablement l’un des meilleurs, ne vient pas modifier la formule. Si la chanson-titre, rampante et sombre à souhait, ouvre la marche en instillant une atmosphère inquiétante, « Kindgott » voit vite le groupe renouer avec une dureté caractéristique dans ses rythmiques et les intonations de Stefan, son effrayant vocaliste, nosferatu moderne, expert en l’art de théâtraliser ses performances, sur disque et en salle de concert. A la fois directe et très complexe, la musique du groupe, menée par les claviers, machines et boîtes à rythmes, n’a pourtant rien à envier à ses homologues rock ou metal, dont les fans sont d’ailleurs assez friands. « Egodram », comme le reste de la discographie de Das Ich, compte des titres phares et d’autres plus moyens. Il est pourtant difficile de vous les indiquer, car la musique du groupe étant assez bipolaire, les différences de jugement peuvent être légion. A vous donc de vous faire votre propre opinion. Enfin, si vous avez le courage de lancer le lecteur…

Site officiel

Paroles de l’album

Das Ich : Destillat

Related Posts

  • 10000
    Das Ich est un groupe allemand (tiens, qui s'en serait douté ?) qui règne depuis quelques temps sur le royaume de l'electro-dark torturée et malsaine. la particularité du duo est de proposer une musique sombre en utilisant uniquement des claviers. Eh oui, point de trace de guitares ici, et pourtant…
  • 10000
    Tous les deux ans environ, Das Ich, géant de l’électro-goth teuton, nous gratifie d’un nouvel album. Et que ces gens-là sont fatigants ! N’y voyez surtout aucune lassitude de ma part, la musique du trio a toujours été bien accueilli chez moi, mais le fait est qu’un disque de Das…
  • 10000
    Je suis toujours passé à côté de Combichist. Oh, j'ai bien dû tomber plus ou moins par hasard sur un titre du combo danois, peut-être même l'apprécier, mais côté electro-dark, je lorgnais largement plus du côté de Wumpscut, des dieux Skinny Puppy, d'Hocico, des voisins Suicide Commando, plus tard de…
  • 10000
    Acylum est un duo electro-dark qui sort avec « Pest » son troisième album. Et devinerez-vous son origine géographique ? Ceux qui ont dit Zimbabwe ont perdu, c'est bien de l'Allemagne qu'il s'agit. A croire que les canons du genre sont enseignés dans les écoles de musique tant on voit débarquer de formations…
  • 10000
    J'aime l'electro-dark depuis longtemps. Je n'en consomme pas fréquemment, je ne suis pas membre d'une communauté, je ne fréquente aucun forum consacré au genre, mais voilà, une fois de temps en temps, j'aime bien m'en envoyer un peu dans le tympan. [sitd] n'est pas né de la dernière pluie (1996,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *