CRIPPLED BLACK PHOENIX : Ellengaest

Difficile pour un groupe de perdre un membre, d’autant plus quand celui-ci est également vocaliste. C’est du moins ce qu’on serait tenté de penser. Mais les anglais de Crippled Black Phoenix n’ont jamais fait les choses comme les autres. Musicalement, déjà. Le groupe de Justin Greaves, plus que jamais seul maître à bord, a toujours pris un malin plaisir à se faufiler entre les lignes de vue, naviguant entre le rock industriel, le post rock, le space rock, y puisant pour enrichir un rock expérimental toujours en mouvement et plein de surprises, flirtant avec le metal pour lui emprunter son imagerie ou quelques sonorités. Bref, pour ce huitième album, le groupe s’est en fait entouré de plusieurs vocalistes venus d’horizons différents : Vincent Cavannagh d’Anathema, la chanteuse folk Suzie Stapleton, le blackeux Gaahl et Jonathan Hulten de Tribulation. De quoi conférer aux différents titres de cet album encore plus d’ambiances différentes. On commence très fort par une « House of fools » où on reconnaît à peine la voix de Vince Cavannagh, mais où sa capacité à épouser les montées de pathos est utilisée à la perfection. « Lost » se rapproche un peu plus du rock gothique ou de la darkwave. « In the night » prend un virage vers le rock bluesy, avant que « Cry of love » ne reparte dans l’autre sens. « Everything I say » se ballade entre post rock et rock gothique, et ça marche à la perfection, entre puissance et mélancolie. « (-) » est l’interlude en règle. « The invisible past » est probablement le titre le plus ambiant et pop du lot, mais aussi le plus orienté prog ; il commence par dérouler doucement sa mélodie, nous laisse quelques temps pour nous plonger dans un abîme de réflexion, reprend sur le même ton doux et apaisé, avant de laisser les guitares exploser, mais toujours avec ce feeling pop – shoegaze. Peut-être un peu trop long, mais assurément bon. Enfin, « She’s in parties » est un assez classique (pour le groupe) titre teinté de rock gothique eighties. « Ellengaest » est donc un disque peut-être plus homogène dans ses ambiances que les précédents malgré ses multiples voix. Les fans en seront peut-être fâchés, mais moi je trouve ça plus digeste, même si un peu plus de folie ne m’aurait pas dérangé.

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Si certains se posent la question : « Est-ce que Crippled Black Phoenix est toujours cette formation à géométrie variable aussi inclassable ? », la réponse est oui. Si « You brought it upon yourselves » débute de façon très progressive et ambiante, « To you I give » entre dans le vif du sujet de façon magistrale,…
    Tags: black, crippled, phoenix, se, rock, a, toujours, album, on, ne
  • 10000
    Quatrième album pour les suédois, qui continuent de rendre hommage autant au post punk qu'au rock gothique à travers leurs titres au groove charbonneux et aux guitares aiguisées. Une musique qui a donc largement sa place sur un label metal, bien qu'elle n 'en épouse pas tous les préceptes. Plus musclés…
    Tags: plus, rock, a, se, post, on, ne, groupe, gothique, album
  • 10000
    Pas écouté le premier album des français Abrahma. Reçu celui-ci en envoi promo. Lancé « Lost. Forever ». Me suis dit « Waw, quel putain de riff ! ». Le chant arrive, le riff se délie. Je pense : « En fait, c’est plus chelou que prévu ! ». Abrahma joue en effet les équilibristes. Et ça peut autant…
    Tags: on, plus, ne, rock, the, post, of, in, entre, album
  • 10000
    Le monde du post punk et du shoegaze vit un renouveau depuis quelques années, ce n’est un secret pour personne. Alors qu’un groupe noir charbon aux mélodies glaçantes comme Holygram puisse débarquer subitement de son Köln natal n’a rien d’étrange. Sauf que son origine géographique n’est pour moi pas neutre.…
    Tags: a, on, the, entre, in, jamais, quelques, post, groupe, rock
  • 10000
    Il y a presque trente ans, un groupe nommé Hex accouchait d'un premier album sobrement baptisé « Hex », plutôt dans le genre indie pop. Et bien voici une première information capitale : ce groupe, comme ce disque, n'ont rien à voir avec ça. Le Hex dont je vous parle aujourd'hui est un…
    Tags: groupe, on, ne, rock, post, a, album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *