CHEVALREX : Futurisme

chevalrex_futurisme

Croiser un regard et tomber amoureux, vous y croyez ? Non ? Pourtant, c’est un peu ce qui s’est passé pour moi avec Chevalrex. Bon, en version musicale, soit, mais le principe est le même. Toujours à la recherche de nouvelles sensations musicales, je m’aventure régulièrement à la lisière de mon confort, voir complètement au-delà. Ok, c’est de la mise en danger de feignasse, mais je m’en contente. Bref. Ce coup de foudre, c’est « Aussi loin ». La voix est plus fluette, moins assurée, la musique est plus flamboyante, mais un nom me vient tout de même aux lèvres : Dominique A. Oui, il y a bien des différences, de taille. Mais la diction et la richesse littéraire des textes sont là. Manque la science des mots qui font mouche, de la transmission des nuances. Mais le potentiel, lui, est bien là. Et quand on sait que Rémy Poncet a tout fait tout seul, on ne peut être qu’admiratif du résultat obtenu. Et si « Futurisme » ne se montre pas toujours à la hauteur de mes espérances, si quelques titres font naître un doute par leurs approximations et leur redondance. C’est de la diversité que naîtra le salut de Chevalrex, même si en définitive ce deuxième opus se montre convainquant et très agréable. Chevalrex propose une chanson pop plutôt élitiste et exigeante, qui s’adresse à ceux qui ne peuvent dissocier le fonds et la forme. On est bien loin de la variété, et c’est tant mieux. Espérons que ça dure !

Site officiel

Chevalrex : Aussi loin

Related Posts

  • 10000
    On ne peut pas dire de Dominique Ané qu'il soit quelqu'un d'insaisissable, non. Ni stakhanoviste ni trop discret, sa grande silhouette et son visage grave se dessinent dans le paysage musical français depuis 20 ans, y laissant l'empreinte d'un artiste dont l'œuvre, dans son expression fluctuante, n'a jamais souffert d'une…
  • 10000
    Assez loin musicalement du tube pas si éloigné chronologiquement « le twenty-two bar », cet album de Dominique A est le mal-aimé, l'album d'une transition mal comprise par les fans. Et pourtant, ce tournant plus rock, usant de la guitare et des percussions, abusant d'une noirceur seulement effleurée dans les…
  • 10000
    Plus question de rater un disque de Dominique A, affirmai-je en moi-même il y a quelques années. En 2012, avec « Vers les lueurs », cette volonté ne se trouvait que décuplée. Sorte de disque-bilan, ce dernier laissait entrevoir un futur différent. Et je ne m'étonne donc pas de retrouver l'artiste avec…
  • 10000
    De la chanson pop francophone, je ne connais pas grand-chose. Tout simplement parce que la plupart du temps, ça ne m’intéresse guère. Trop léger, trop typé chanson, un peu trop gnan-gnan, c'est un genre de magiciens ; ses acteurs me font perdre toute motivation à continuer l'écoute. Mais, oui, quand on…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *