ARMY OF THE PHARAOHS : In death reborn

armyofthepharaohs_in_death_reborn

Le rap de blancs, ça existe ? Il paraît en tout cas. Un groupe comme Cypress Hill est connu pour s’attirer l’intérêt des fans de rock « white trash ». Il y a quelques années, emboîtant le pas à une formation comme Gravediggaz et emmenant le concept encore plus loin, des artistes comme Necro ont utilisé des gimmicks et une imagerie fantastico-horrifique apte à envoûter les rockeurs et metalleux en quête de sensations nouvelles et exotiques. Depuis, l’offre s’est diversifiée, et toute une scène rap indé s’est formée, de l’écurie Anticon à Jedi Mind Tricks, souvent plus appréciée par les les jeunes de classe moyenne plutôt que par ceux des cités. Army Of The Pharaohs, dont c’est le quatrième album ici, est une sorte de super-side project, une récréation de luxe. On y trouve Vinnie Paz, Reef The Lost Cauze, Esoteric, Blacastan, Planetary, parmi d’autres noms moins connus. Musicalement, on a des beats lourds et graves, des sonorités science-fiction, des samples inquiétants, des ambiances sombres ou horrifiques, et des rappeurs aux flows et/ou textes qui surenchérissent dans l’inquiétant. C’est sans doute un genre à part, mais votre serviteur en redemande à chaque fois, et ne doit pas être le seul étant donné la pérennité du projet. On pourra tout de même regretter quelques instrus un peu plus légères et donc quelques peu hors sujet, mais globalement celles-ci sont vraiment de qualité donc on pardonnera bien volontiers cet écart. Adopté !

Paroles de l’album

Site officiel

Army Of The Pharaohs : God particle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *