JEDI MIND TRICKS : The bridge and the abyss

Tous les 3 piges, Jedi Mind Tricks dégaine un nouvel album. Le précédent, malgré le retour aux affaires de Stoupe, m’avait gonflé ; trop téléphoné, trop « fan-service ». Et à vrai dire, j’aborde celui-ci avec les mêmes craintes. On le sait, Vinnie Paz sait poser son flow sur à peu près n’importe quoi et pondre des textes en rapport. Le retour de Stoupe est passé un peu inaperçu sur le précédent opus. Mais ici, Vinnie et lui ont peut-être pris plus le temps de bosser sur des choses plus aventureuses ? Ah, ben non. Le fait est qu’on a ici plus d’exotisme qu’auparavant. Dès l’intro, les influences world qui émaillent le disque (« Rashindun caliphate », « Death toll rising », « God forsaken ») se font sentir. Mais le gros du disque est bien constitué de titres classiques et efficaces comme Jedi Mind Tricks en a le secret. Gimmicks obsédants, flow de tueur, basse bien grave, noirceur des bas quartiers, tout est là. Bien sûr, on retiendra plus particulièrement « San la muerte » (le combo a toujours su choisir ses singles), « Hell’s henchman » (ils l’avaient pas encore faite celle-ci ?), « God forsaken », « Legacy of the prophet » (JMT meets synth wave) et « You have one devil and five angels », mais le reste est assez correct aussi, et tout à fait ce qu’on était en droit d’attendre du groupe. Alors, cousu de fil blanc, encore une fois ? Hum, pas loin, il faut l’avouer. Mais ça marche quand même mieux que le précédent.

Site officiel

Paroles de l’album

Jedi Mind Tricks : San la muerte

Jedi Mind Tricks : Marciano’s reign

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *