RAUNCHY : A Discord Electric

raunchy discord

Depuis 5 albums, les suédois de Raunchy ne m’ont jamais déçu. Et pourtant, ils auraient pu : leur truc à eux, c’est de mélanger les différents sous-genre du metal, et d’essayer d’en garder le meilleur. Ainsi, on trouvera dans chaque album du combo du thrash, du death mélodique, du metal indus, du metalcore, des côtés plus dark, des côtés plus heavy metal. Autant dire que sa place chez Lifeforce est amplement méritée. Mais revers de la médaille, le label s’étant depuis un moment spécialisé dans les groupes metalcore lorgnant vers les autres genres, il aurait aussi bien pu se perdre dans la masse. Oui, mais non. Car Raunchy a un sens de la mélodie rare, de l’arrangement certain, de l’architecture sonore évident. Jamais une faute de goût, toujours un refrain auquel se raccrocher, un sample bien placé, une partie brutale qui fait dodeliner le metalhead. Et ce nouvel épisode n’échappe pas à la règle, poussant la logique encore plus loin, rendant les chansons encore plus accrocheuses, affutant les guitares, fondant ses claviers et samples dans l’ensemble, peaufinant ses breaks. Bref, Raunchy est encore passé un niveau au-dessus. Rien à dire une fois de plus, « A Discord Electric » est un excellent album, susceptible de plaire à un très large panel de metalleux. Ils en deviennent fatigants à être si doués !

Paroles de l’album

Site officiel

Raunchy : Nght prty

Related Posts

  • 89
    Puressence est une formation anglaise qui pratique une pop indé assez mélancolique et poignante, avec la particularité de comporter un chanteur à la voix très androgyne (pour tout dire, j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'une chanteuse). Et l'air de rien, c'est un groupe qui vient d'atteindre ses 19 ans de…
    Tags: de, un, plus, une, à
  • 83
    Après le New York hardcore, Full Blown Chaos nous fait le coup du New York metalcore. Brutale et sans compromis, la musique de ce premier album s'adresse directement aux plus durs d'entre vous. Car malgré une pointe de mélodie par-ci par-là, les treize titres de ce premier opus sentent la…
    Tags: de, à, un, plus
  • 82
    J'ai connu les australiens d'Alchemist grâce à monsieur Relapse records qui en 2003 m'a gentiment envoyé leur cinquième album, "Austral Alien". Un disque qui à l'époque m'avait fait forte impression, et où j'avais pu découvrir une formation expérimentée, sûre d'elle, aventureuse et à la personnalité hors du commun. Quatre ans…
    Tags: de, un, à, plus, metal
  • 81
    Le metal français a acquis depuis longtemps ses lettres de noblesse, et une poignée de groupes comme Gojira ou Dagoba prend à coeur de préserver ce prestige dans le cœur et les oreilles de tous les fans de metal à travers le monde. Et « The Way Of All Flesh » est…
    Tags: de, à, une, metal, un
  • 81
    Après un déjà très réussi "Mosaïc", sombre et épique, j'étais loin de m'attendre à un retour plus rock de Monsieur Edwards avec son projet solo. Car, si le cowboy est capable du meilleur, sa carrière avec Woven Hand est tout de même assez inégale. Bonne, très bonne surprise donc que…
    Tags: de, un, à, une, plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *